100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 27.10.2009 13h13
La politique du planning familial pourrait avoir besoin d'ajustements

La Chine peut être prête à ajuster, sinon à cesser, ses 30 ans de politique du planning familial - règles qui ont été le carburant du miracle économique du pays en empêchant 400 millions de naissances, mais qui ont aussi apporté leurs propres problèmes, y compris un vieillissement de la population.

Des ajustements tels que l'encouragement des couples urbains composes de deux enfants uniques enfants à avoir un deuxième enfant, et l'abolition de l'intervalle de quatre ans entre les naissances dans la campagne, ont été pratiques à travers le pays ces dernières années.

"Nous avons remarqué des problèmes et recherché une politique complète et durable, qui concerne non seulement la taille, mais la structure, la qualité, et la répartition de la population", a dit Zhao Baige, directeur adjoint de la population et de la Commission nationales du planning familial.

La politique du planning familial principalement au sujet de la quantité, n'est qu'une une partie d'une politique complète familiale pour laquelle nous travaillons" a-t-elle dit.

Mme. Zhao, cependant, a remarqué que cette politique, qui limite la plupart des couples urbains à n'avoir qu'un enfant, s'est avérée réussie en améliorant la vie du peuple chinois et a contribué à stabiliser la croissance démographique mondiale.

En raison de la politique du planning familial mis en application depuis 1979, les couples en Chine ont maintenant une moyenne de 1,8 enfants, un taux de natalité régulier pendant 17 années.

Le nombre d'enfants par famille était de 5.8 au début des années 70.

"L'engagement moral de notre génération envers nos enfants et petits-enfants doit inclure le ralentissement de la croissance démographique rapide tout en répondant au besoin non satisfait de la politique du planning familial", dit Malcolm Potts, directeur de l'école de santé publique de l'Université de Californie de Berkeley. "Personnellement, je préfère des petites familles, si les gens le souhaitent".

L'index de développement humain de la Chine - qui mesure l'espérance de vie, le niveau scolaire, et le PIB par habitant – s'est accru de 50% ces 30 dernières années, deux fois plus que la moyenne mondiale.

Cependant, les experts disent que cette politique a également eu sa part de problèmes et ils disent que maintenant est peut-être arrivé le moment pour quelques amendements.

Avec un taux de natalité de 1.8 enfants par famille, la population active de la Chine diminuera de 10 millions de personnes chaque année après 2025, et le nombre de jeunes – entre 20 et 24 ans- ne représentera plus qu'un quart de la population vers 2030, estime Zeng Yi, un économiste spécialisé en démographie de l'Université de Beijing.

Certains pensent que le déclin de la main d'œuvre pourrait être compensé par des avancées technologiques, telles que l'intelligence artificielle, mais cela prendra du temps.

La Chine avait déjà connu une pénurie de travailleurs qualifiés dans la zone économique méridionale du Delta de la Rivière des perles. "Le gouvernement doit apporter des modifications avant qu'il ne soit trop tard", a dit le professeur Qiao Xiaochun de l'Université de Beijing.

Gill Greer, directeur général de la Fédération internationale planning familial (IPPF), fait écho : "J'espère que la Chine apprendra auprès d'autres pays différentes manières de faire les choses et travaillera dur pour être innovatrice dans la politique du planning familial", a-t-elle dit.

Puisque la Chine est maintenant entrée dans une période de basse fertilité, la tâche précédente de contrôler une population en augmentation exponentielle n'est plus urgente, a-t-elle dit.

En Chine, où les enfants prennent souvent soin plus tard de leurs parents et grands-parents, les gens sans enfants ont la pleine responsabilité de devoir s'occuper des personnes à charge.

Actuellement, la Chine a 41 000 établissements de soins d'assistance avec 11,6 lits pour 1 000 personnes. C'est bien loin des 50 lits par 1 000 que l'on rencontre dans les pays développés, a indiqué le comité national du vieillissement de Chine. Actuellement, 10% de Chinois ont plus de 60 ans. On s'attend à ce que ce nombre atteigne 30% d'ici 2050.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un système de service public de vélo sera établi à Wuhan
Un conseiller d'Etat chinois reçu par le président français
L'élection de Jean Sarkozy en tant qu'administrateur de l'EPAD suscite controverse et suspicion
Chine : l'achat de logements empêche la consommation
L''antidumping' porte préjudice à qui ?