100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 29.10.2009 09h12
Chine: un gagnant de la loterie fait don de 10 millions de yuans

Le plus gros gagnant de l'histoire de la loterie chinoise a fait don de 10 millions yuans (1,46 million de dollars) à une oeuvre locale de charité, a-t-on appris mercredi lors d'une conférence de presse organisée par le Centre de la loterie du bien-être social de la province du Henan (centre).

Le gagnant anonyme, originaire de la ville d'Anyang dans le Henan, a empoché environ 360 millions de yuans (52,7 millions de dollars) après avoir acheté 44 billets identiques "Balle à deux couleurs" émis par la loterie chinoise du bien-être social, pour la somme de 176 yuans, le 8 octobre dernier.

Le gagnant, "qui portait un masque et des lunettes de soleil", a achevé les procédures de don "calmement" mardi à 14H10 au centre local de la loterie, a indiqué Li Guangyun, porte-parole du centre.

Il s'agit de la plus grande donation enregistrée dans l'histoire de la loterie chinoise.

En plus de cette donation, le gagnant a aussi promis de payer les 600 000 yuans de frais médicaux d'une fillette de 9 ans qui souffre d'urémie dans le district de Fugou, au Henan.

Il a indiqué au centre qu'il utiliserait l'argent restant pour développer ses propres affaires.

Les ventes de la loterie du bien-être social, administrée par le ministère des Affaires civiles, ont atteint 60,4 milliards de yuans (8,88 milliards de dollars) pendant la seule année de 2008, et les ventes de toutes les loteries, qui incluent les loteries sociales et sportives, pourraient dépasser les 130 milliards de yuans cette année.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Première publication en Chine du salaire moyen des entreprises privées
Survenance du pic de propagation de la grippe saisonnière à Beijing
Pourquoi certains emplois sont plus demandés que d'autres
Nicolas Sarkozy brandit "la Douce France" comme étendard de l'identité nationale
L'élection de Jean Sarkozy en tant qu'administrateur de l'EPAD suscite controverse et suspicion