100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.11.2009 14h56
Beijing : les salariés qui touchent 5 000 yuans par mois ne sont pas considérés comme des cols blancs

L'Académie des Sciences sociales de Chine a publié, il y a deux ans, le critère salarial pour les cols blancs en indiquant qu'à Beijing, le revenu d'un col blanc est de cinq mille yuans par mois. Deux années ont passé et le quotidien « Soir de Beijing » a mené récemment une nouvelle enquête qui montre que 40% des personnes interrogées pensent que le revenu mensuel des cols blancs doit être supérieur à 5.000 yuans. 18% des gens qui ont fait l'objet de l'enquête ont même répondu qu'un col blanc doit recevoir chaque mois un salaire de plus de 8.000 yuans ou même de plus de 10.000 yuans.

Les cols blancs doivent être considérés comme des cadres moyens dans les entreprises.

Les cols blancs doivent travailler dans quel genre d'entreprises ?

L'enquête montre que la plupart des travailleurs pensent que le genre de l'entreprise n'est pas tellement tenu en compte par les cols blancs. Mais si l'on insiste pour qu'ils fassent le choix du genre d'entreprise qu'ils souhaitent y travailler, un assez grand nombre d'entre eux (27%) préfèrent les entreprises à capitaux chinois et étrangers, les joint-ventures ou les entreprises à capitaux étrangers.

L'enquête indique que seulement moins de vingt pour cent des interrogés (16,5%) croient que les employés de bureaux sont des cols blancs, tandis que près de 50% insistent que les cols blancs doivent être considérés comme des administrateurs de niveau moyen. Parallèlement, 22,3% disent qu'ils doivent être considérés comme des administrateurs de niveau supérieur.

L'étiquette de col blanc perd petit à petit son éclat et sa splendeur.

Les enquêtes menées plusieurs années auparavant montrent que plus de 90% des personnes interrogées souhaitent devenir des cols blancs. Aujourd'hui, ce n'est plus le même cas, car l'étiquette de col blanc a perdu peu à peu de son éclat et de sa splendeur. La présente enquête indique que 20% des travailleurs éprouvent de la gêne ou se sentent abattus lorsqu'on les appelle 'cols blancs', car cela signifient qu'ils sont brillants superficiellement alors qu'ils ont des difficultés dans la vie. Seulement 30% avouent franchement qu'ils en éprouvent de la fierté et de la satisfaction, tandis que près de 50% disent que peu leur importe qu'on les appelle oui ou non 'cols blancs' et qu'ils s'en fichent complètement.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine réfute les accusations des Etats-Unis de cyberespionnage et de manipulation de la monnaie
Chine: 139 mineurs pris au piège lors d'un coup de grisou (nord-est)
Débats houleux autour du sujet concernant la castration chimique obligatoire
Paris discute de projets de nouveau métro
Match France-Eire : pourquoi on s'en prend seulement à Thierry Henry ?
Un président pour l'Union européenne, une bonne nouvelle pour les relations avec la Chine
Le football africain connaît un essor prodigieux