100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 07.12.2009 14h45
La police offre une récompense de 200 000 Yuans pour la capture d'un tueur

La police de la Province du Hunan vient d'offrir une récompense de 200 000 Yuans (soit 29 000 Dollars US) pour toute information capitale sur un homme suspecté d'avoir tué deux personnes par arme à feu dans deux meurtres séparés.

Vendredi dernier, une homme âgé de 41 ans du nom de Guo a été tué par balles à l'extérieur d'une banque à Changsha, capitale de la Province chinoise du Hunan, située dans le centre du pays.

La victime venait apparemment de retirer du liquide et s'approchait d'une des automobiles garées près de la banque quand le suspect lui a tiré dans la tête, rapporte l'agence Xinhua.

Le suspect s'est ensuite enfui, après avoir dérobé à la victime 45 000 Yuans (soit 6 000 Dollars US). C'est un homme de constitution moyenne, âgé d'une quarantaine d'années et mesurant environ 1,70 mètre.

Il portait un pantalon et une veste gris foncé ainsi que des lunettes de soleil lorsqu'il a commis le crime. En plus du portrait du suspect publié hier, la police locale a offert une forte récompense pour toute information importante dans l'arrestation de l'assassin, suspecté d'être impliqué dans une autre affaire similaire.

« L'enquête montre que l'homme qui a tué Guo et celui qui a tué un autre homme par balles en octobre ne font qu'un ... les autorités de police de Changsha attachent une grande importance à ces deux affaires, et en conséquence elles ont offert un forte récompense pour la capture du suspect », a dit samedi un un policier du Bureau de sécurité publique de Changsha, du nom de Hu.

Le 14 octobre, rapporte le Hunan Daily, un homme de 50 ans du nom de Li avait déjà été assassiné avec une arme de fabrication artisanale dans le Parc Nanjiao à Changsha. Toute personne détenant des informations est priée de contacter l'équipe du Bureau d'enquête criminelle au 13574849110 ou au 0731-85010202.

Cette année, les crimes par armes à feu ont fait trembler le pays.

Ainsi mardi soir dernier, une fusillade en bord de route a blessé neuf habitants à Guangzhou, dans la Province méridionale du Guangdong.

Cette fusillade est intervenue après que neuf suspects aient détruit une boutique vendant de l'eau en bouteilles dans le village de Hongxing situé dans le District de Baiyun de Guangzhou.

Un homme a bord d'une fourgonnette, armé d'un fusil de chasse, a tiré sur des passants. D'après les habitants du village, la boutique avait été attaquée parce que son patron gênait un gang criminel local qui monopolise le commerce local de l'eau en en bouteilles.

L'affaire en est encore au stade de l'enquête et onze personnes suspectées d'avoir été impliquées ont déjà été arrêtées.

Et au mois de juin déjà la police avait arrêté un homme de 44 ans du nom de Li Zhiying après qu'il ait abattu une femme avec un fusil de tir sportif dans la rue à Xi'an, capitale de la Province du Shaanxi, située dans le Nord-Ouest de la Chine.

La victime faisait chanter Li, des affirmations laissant entendre que ce dernier avait une relation extra-conjugale avec la soeur cadette de celle-ci.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: la mise en oeuvre du plan d'action sur les droits de l'homme progresse
Deux touristes chinois tués dans la collision de deux bateaux en Thaïlande
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine
La crise de la dette de Dubaï : qui court le plus grand risque ?
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »