100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 14.12.2009 09h04
Chine : sanctions du personnel médical impliqué dans la contamination par l'hépatite C de patients dialysés dans un hôpital de Hefei

Le personnel médical responsable du service de dialyse d'un hôpital de la province de l'Anhui (est), où 19 patients souffrant de problèmes rénaux ont été infectés par l'hépatite C, a reçu des sanctions disciplinaires, a annoncé vendredi un responsable local.

Ye Yijun, directeur de l'hôpital du district, a été limogé de son poste, et deux vice-directeurs de l'hôpital ainsi que les médecins et infirmières responsables ont reçu des sanctions administratives, a révélé Liu Zhengwang, porte-parole du gouvernement du district de Huoshan (province de l'Anhui).

Il a indiqué que l'hôpital n'avait pas séparé les espaces de dialyse pour les patients infectés et que la mauvaise gestion et le manque de mesures de désinfection avaient contribué à brasser les infections.

L'enquête a montré que neuf des 28 patients infectés avaient contracté l'hépatite C avant de se faire dialyser.

Le gouvernement local a fermé mercredi le centre de dialyse de l'hôpital pour entamer une inspection complète de dix jours, durant laquelle les experts de la santé aideront l'hôpital à reconcevoir le service, réajuster des procédures systématiques de travail, et former les médecins et les infirmiers, a poursuivi Liu Zhengwang.

Le gouvernement du district a promis aux patients infectés d'offrir des traitements gratuits et des examens médicaux aux membres de leurs familles. 57 patients de l'hôpital souffrant de problèmes rénaux ont été temporairement transférés vers de plus grands hôpitaux de la province pour continuer à y être dialysés, a-t-il ajouté.

Zhu Yunwu, directeur adjoint de l'hôpital, a affirmé mercredi que l'hôpital avait élargi la chambre de dialyse de 160 mètres carrés, et ajouté quatre nouvelles machines de dialyse afin de séparer les patients et réduire le taux d'infection.

"La gestion systématique et le renforcement de la surveillance peuvent réduire le taux d'infection, mais il est difficile de garantir un taux zéro d'infection pendant la dialyse, le sang devant passer par la machine pour supprimer les substances toxiques", a-t-il indiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La visite de Hu Jintao au Kazakhstan et au Turkménistan va renforcer les relations bilatérales
"Voyager, écrire et lire": Jean-Marie Gustave Le Clézio à l'Académie des Sciences sociales de Chine
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?
Les automobiles chinoises luttent pour entrer sur le marché de l'Union européenne
Les « 10 commandements » pour les fonctionnaires devraient être pris au sérieux
Poursuite de la grève dans des musées nationaux de France
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré