100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 18.12.2009 16h15
Alourdissement des sanctions pour les conducteurs en état d'ivresse

À travers la Chine, les conducteurs en état d'ivresse risquent de se voir retirer le double de points sur leur permis de conduire, en accord avec les nouvelles règles annoncées hier par les autorités policières.

Le ministère de la Sécurité publique a annoncé que cette nouvelle régulation entrerait en vigueur à compter du 1er avril de l'année prochaine.

Les personnes prises en flagrant délit de conduite en état d'ivresse après cette date perdront 12 points sur leur permis, contre 6 aujourd'hui.

Un automobiliste ayant perdu 12 points en un an doit suivre un cours d'apprentissage d'une semaine sur les règles de conduite avant de pouvoir reprendre le volant.

En accord avec cette nouvelle règle, les automobilistes doivent ensuite réussir un examen de conduite auprès des autorités de la circulation locales.

Ce système de doublement des sanctions vient s'ajouter aux peines déjà importantes infligées aux contrevenants.

Le ministère a également décidé de prolonger la lutte nationale contre l'ivresse au volant jusqu'au 31 décembre, pour dissuader les comportements antisociaux et potentiellement mortels.

La campagne a débuté à la mi-août et devait à l'origine durer jusqu'au 15 octobre.

Jeudi dernier, 122 000 contrevenants avaient déjà été arrêtés à travers le pays.

Parmi eux, 19 000 conducteurs ont révélé un taux d'alcool supérieur à la limite légale de 80 milligrammes pour 100 millilitres de sang, rapporte l'agence de presse Xinhua.

Près de 110 000 conducteurs ont vu leur permis suspendu, et près de 17 000 ont écopé jusqu'à 15 jours de détention.

En vue de réduire l'ivresse au volant, les législateurs se penchent sur un durcissement des lois, tel qu'une clause pénalisant les passagers qui aident ou encouragent les contrevenants.

D'après un avant-projet proposé par le ministère, les passagers présents dans le même véhicule qu'un conducteur en état d'ivresse feront l'objet d'une amende s'ils n'ont pas fait tous les efforts possibles pour empêcher le contrevenant de prendre le volant.

La proposition de loi prévoit également de durcir les sanctions pour les conducteurs, dont des peines de prison et une interdiction de conduire à vie pour les récidivistes.

Les conducteurs en état d'ivresse impliqués dans des accidents mortels considérés comme des homicides risqueront jusqu'à 7 ans de prison, contre 3 actuellement, toujours selon la proposition de loi.

À Shanghai, les conducteurs en état d'ivresse encourent déjà les peines maximum prévues par la loi.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing et Séoul cherchent à renforcer la coopération tous azimuts
Le PM chinois arrive à Copenhague pour la conférence sur les changements climatiques
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?