100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 21.12.2009 16h07
Un bar gay bénéficiant du soutien des autorités ouvre dans le Yunnan

Le premier bar gay soutenu par les autorités a enfin pu ouvrir tranquillement après un retard de près de trois semaines dû à une attention des médias particulièrement intense.

Sans être allé jusqu'à couper un ruban, une cérémonie, simple, a tout de même été tenue pour marquer samedi soir l'ouverture du bar dans la ville touristique de Dali, située dans la Province du Yunnan, au Sud-Ouest du pays.

Plus de 60 personnes, essentiellement des homosexuels hommes, et dix volontaires, également homosexuels, y ont participé.

Les clients se sont tous vus offrir des préservatifs gratuits.

« L'arrivée de ces personnes est un grand soutien pour moi. Certains sont même venus de l'extérieur de Dali spécialement pour l'ouverture », a déclaré dimanche à Xinhua Zhang Jianbo, le propriétaire du bar, lors d'un entretien téléphonique.

Le bar devait normalement ouvrir le 1er décembre dernier, jour de la Journée mondiale contre le SIDA. Mais, afin de protéger la vie privée des clients et des volontaires, M. Zhang avait dû reporter l'ouverture du fait d'une couverture médiatique un peu trop intense.

« Je craignais que les reportages faits par les médias découragent à nouveau les clients à venir. Cela n'est pas arrivé », a t-il dit.

Aucun journaliste des médias n'était d'ailleurs présent lors de la cérémonie d'ouverture samedi soir, a t-il précisé.

M. Zhang, âgé de 36 ans, est aussi Directeur du Service de dermatologie de l'Hôpital Municipal du Peuple No 2 de Dali, et fondateur de l'Association sanitaire et de prévention du SIDA de Dali, une organisation non gouvernementale.

« A partir du 20 décembre, le bar sera ouvert neuf heures par jour, de trois heures de l'après-midi à minuit », a t-il dit.

La consommation minimale au bar est une bouteille de Coca Cola à 5 Yuans (74 Cents US), et le thé ainsi que certaines friandises sont gratuites.

« Ces consommations ne sont destinées qu'à couvrir les frais d'ouverture du bar, et nous ne cherchons à faire aucun profit. Que les clients ne s'inquiètent pas pour cela », a t-il ajouté.

Plus de compréhension et de tolérance

M. Zhang et ses collègues espèrent que ce bar deviendra une plateforme pour éduquer les homosexuels sur le SIDA, après qu'un rapport publié le mois dernier par ONUSIDA (programme de l'ONU destiné à coordonner l'action des différentes agences spécialisées de l'ONU pour lutter contre le SIDA) et le Ministère chinois de la santé ait alerté le pays sur la propagation du SIDA chez les homosexuels.

Le Ministre de la Santé Chen Zhu avait déclaré que la transmission par voie sexuelle était devenue la cause principale de contamination, représentant plus de 70% de tous les cas de SIDA nouvellement détectés, la transmission par voie sexuelle chez les homosexuels comptant pour 32%.

Le Ministère et ONUSIDA estiment que la Chine comptera entre 560 000 et 920 000 personnes porteuses du virus, et 97 000 à 112 000 malades ayant développé le SIDA à la fin de 2009.

« Les gays ont parfois du mal à trouver un endroit convenable pour échanger leurs pensées avec d'autres. Ici, dans le bar, ils peuvent soulager un peu la pression psychologique qu'ils subissent et s'éduquer mutuellement en matière de connaissances sur le SIDA, ce qui est propre à aider à freiner la diffusion du SIDA », a déclaré le gérant du bar, dont le pseudonyme est Xiao Tao.

M. Zhang précise également que le bar n'est pas ouvert qu'aux seuls homosexuels, mais à tous les autres clients aussi.

« Ils sont les bienvenus ici, mais nous espérons qu'ils pourront communiquer avec les gays d'une manière pacifique; ce qui est le premier pas pour eux vers une meilleure connaissance de la communauté homosexuelle », a t-il déclaré.

« Ils seront plus tolérants envers cette communauté s'ils la connaissent mieux », a t-il ajouté
Un jeune étudiant homosexuel âgé de 19 ans originaire de Shanghai, qui répond au pseudonyme de Yan Zi, a lui déclaré prêter une attention particulière à ce bar depuis un bon moment.

« Je suis ravi d'apprendre que le bar ouvre enfin, ce qui montre que le Gouvernement et la population nous montrent un peu plus de compréhension », dit-il.

Un habitant de la grande ville méridionale de Guangzhou du nom de Yue, qui dit que certains de ses bons amis sont homosexuels, a déclaré que « Dans leur travail, ils font des choses extraordinaires. Je me moque bien de savoir s'ils sont gays ou non. C'est leur vie privée ».

Les médias chinois n'ont pas manqué de saluer le role du Gouvernement local dans le soutien à l'ouverture du bar gay, bien que certains fonctionnaires démentent que ce soit le Gouvernement qui ait directement financé le bar.

L'homosexualité reste un sujet sensible en Chine.

Le Bureau sanitaire municipal de Dali a en effet alloué cette année 120 000 Yuans (17 650 Dollars) à l'hôpital No 2 pour la prévention du SIDA, mais les médias ont pris cette subvention pour un financement spécial à destination du bar, avait déclaré un peu plus tôt ce mois déclaré Li Jun, Directeur du Bureau, à des journalistes.

« Le bar a été initié par l'association de M. Zhang », a t-il dit.

Pendant ce temps, le Gouvernement local a publiquement fait connaitre son soutien au bar.

« Le Gouvernement n'a aucunement l'intention de faire fermer le bar. Bien au contraire, nous soutenons son fonctionnement normal », a déclaré Zhao Hui, porte-parole du Gouvernement municipal de Dali, quand on lui a demandé si c'était le Gouvernement qui était derrière le report de l'ouverture du bar.

D'après Zhang Jianbo, les fonds qui ont permis l'ouverture du bar proviennent de l'association elle-même et de deux organisations non gouvernementales internationales.

« Il est vrai qu'en plus, une partie des fonds vient de la subvention de 120 000 Yuans de l'Hôpital No 2 destinée à la prévention du SIDA, mais pas tant que ça », a t-il précisé.

Xiao Tao a lui déclaré que les autorités sanitaires locales lui avaient fourni une aide conséquente dans l'éducation à la prévention du SIDA.

« Cela encouragera les homosexuels, par leur propre voix et leurs propres actions à donner des conseils au Gouvernement dans l'élaboration de politiques relatives à la prévention du SIDA », a t-il ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : célébration du retour de Macao et inauguration du nouveau gouvernement de la RAS
Beijing et Séoul cherchent à renforcer la coopération tous azimuts
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?