100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 15.01.2010 13h43
Les autorités municipales tentent de faire revenir les vélos sur les rues de Beijing

Dix mois après avoir acheté un nouveau vélo, Wang Zhi a été obligé d'abandonner l'idée de se déplacer sur son deux roues dans Beijing, et a fini par le mettre en vente.

«Je pourrais être écrasé si je roule à vélo sur des routes encombrées», a annoncé cet agent immobilier âgé de 24 ans en mettant aux enchères lundi son vélo, qu'il a payé 260 yuans.

« Aucune route à Beijing ne semble être adoptée pour les cyclistes.

Cela fait une décennie qu'on n'est plus à l'âge d'or de la bicyclette, et les rues de la capitale sont devenues de plus en plus encombrées avec des voitures.

Et maintenant, dans l'effort de remettre les gens sur les vélos, le gouvernement local a lancé un plan ambitieux de remise en état des pistes cyclables le long des principales artères de la ville.

Ce plan a été décrit dans une directive du 1er janvier 2010, qui émane de la Commission municipale du développement et des réformes, qui supervise les industries de la ville.

Le plan appelle à une meilleure application de la loi pour s'assurer que des pistes réservées aux vélos ne soient utilisés que par les cyclistes. Les points relais de location des vélos seront également remis en service, avec au moins 500 points implantées. Ils seront exploités par une entreprise privée l'année prochaine, selon la directive.

Les autorités devront également abandonner les règles de circulation obsolètes qui empêchent les cyclistes de circuler et leur faciliter l'utilisation des transports publics dans les zones densément peuplées de la ville, notamment la CBD (Central Business District), le quartier de Zhongguancun et le sud de Beijing. On prévoit la fin des travaux pour 2012.

Le gouvernement a pris ces mesures pour faire face au volume croissant du trafic et accélérer la vitesse de la circulation des véhicules dans la ville.

Le plan, nommé Green Commuting («Transport vert»), contribuera à baisser les émissions des véhicules dans la capitale chinoise, selon les experts.

«En fait, les autorités ont été obligées de trouver des solutions nouvelles pour résoudre l'impasse de la circulation de la ville», a déclaré Ou Guoli, professeur de gestion du trafic à Beijing Jiaotong University. «L'expérience des mégalopoles à l'étranger a inspiré Beijing pour faire redécouvrir aux citadins la pratique du cyclisme qui a été quelque peu oubliée en Chine. »

On a indiqué que le cyclisme pourrait redevenir populaire à nouveau, mais pas avant que les autorités dégagent les pistes en réécrivant les règles de la circulation, avec l'émission des mesures favorables pour la location des vélos et le resserrement des mesures pour prévenir les vols des vélos.

Fiona Boyle, une étudiante de Londres, a déclaré que les automobilistes de Beijing ne respectent pas vraiment les cyclistes.

« Personnellement, j'ai été heurtée par les automobilistes plusieurs fois déjà», a déclaré la jeune femme âgée de 22 ans, qui roule actuellement sur son quatrième vélo, les trois autres ayant été volés. « En tant que cycliste, je me sens parfois regardée de haut par les automobilistes qui sortent de leurs files et roulent sur les pistes cyclables ».

Les difficultés rencontrées par les cyclistes sur les routes de la ville ont fait baisser le nombre de vélos vendus et loués.

Les propriétaires des magasins des vélos affirment qu'ils vendent environ un vélo tous les trois jours en hiver, alors que certains points de location de vélos n'ont pas loué un seul vélo pendant des mois.

Il y a plus de 1 000 cyclistes blessés lors des collisions avec les voitures, affirme le Bureau du trafic de Beijing.

Les autorités ont affirmé que le nombre d'incidents risque même d'être plus élevé car un certain nombre d'entre eux n'est pas rapporté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'industrie chinoise de l'aviation civile a réalisé la meilleure performance mondiale en 2009
Pose de la première pierre de la base de recherches sur les moteurs d'avion gros porteurs chinois
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »
Il est important pour les commerçants chinois en France d'observer la loi et de ne pas commettre d'infractions aux règlements