100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 18.01.2010 13h02
Google, qui avait menacé de se retirer de Chine, a changé de ton

Google, qui avait menacé de se retirer de Chine à la fin de la semaine dernière, a changé de ton. Des membres de son personnel aux différents échelons ont laissé entendre que Google n'écarterait la possibilité de continuer à demeurer en Chine et qu'elle n'a procédé à aucun acte de retrait jusqu'ici.

Selon des analystes, ce changement de ton montre que Google a compris que son acte irréfléchi avait suscité un sentiment de malaise chez les internautes chinois qui a dépassé leur sentiment de sympagnie pour cet engin de recherche. Google a compris également que sa tentative de défier le gouvernement chinois connaît un échec, c'est pourquoi Google a changé de ton.

Le 17 janvier, Bloomberg Press et l'Agence Reuter ont rappoté que Google avait démenti la nouvelle de la fermeture de son site Internet et de son bureau en Chine. Dans son entretien samedi 16 janvier avec Bloomberg Press, une porte-parole de Google sous couvert de l'anonymat, a dit que les employés de Google en Chine y travaillent toujours et continueront d'y travailler. Selon Reuter, Google a démenti son retrait de Chine, affirmant qu'elle respecte le système de censure du gouvernement chinois et menerait des négociations avec le gouvernement chinois d'ici quelques semaines.

Le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Yao Jian, a dit que jusqu'à présent, son ministère n'avait reçu aucune information sur le retrait par Google de ses investissements de Chine, ni sur son retrait du marché chinois.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Canada rapatrie un suspect recherché en Chine
L'industrie chinoise de l'aviation civile a réalisé la meilleure performance mondiale en 2009
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »
Il est important pour les commerçants chinois en France d'observer la loi et de ne pas commettre d'infractions aux règlements