100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 20.01.2010 09h15
Chine: désignation des 70 000 premiers volontaires pour l'Expo 2010 de Shanghai

Shanghai, ville organisatrice de l'Exposition universelle 2010, a sélectionné 70 000 volontaires pour travailler dans les installations de l'Exposition, a annoncé mardi Ma Chunlei, directeur adjoint du département de l'information du Comité du Parti communiste chinois pour Shanghai.

Ces volontaires ont été choisis parmi plus de 560 000 candidats dans le monde, a-t-il indiqué.

Durant l'exposition qui se tiendra du 1er mai jusqu'au 31 octobre, les volontaires serviront d'interprètes, de réceptionnistes, de guides et de coordinateurs auprès des médias. Chaque volontaire travaillera au moins 14 jours, a fait savoir le responsable.

La sélection de 130 000 autres volontaires pour travailler, en ville, dans les 1 000 bureaux d'information, est en cours. Ils fourniront des services tels que l'information, la traduction ainsi que des services d'urgence à l'extérieur du site de l'Exposition, a-t-il révélé.

Le recrutement de volontaires pour l'Exposition a commencé le 1er mai 2009. Le 31 décembre 2009, plus de 560 000 personnes, dont 3 000 étrangers originaires de 110 pays et régions s'étaient déjà inscrits sur Internet pour être candidats.

Ces candidats sont âgés de 16 à 99 ans. La plupart d'entre eux sont des jeunes d'originaires de Shanghai et des provinces voisines du Jiangsu et du Zhejiang, a indiqué Ma Chunlei.

La formation de ces volontaires va commencer le 22 janvier et durer jusqu'à la veille de l'ouverture de l'Exposition.

- Exposition universelle de Shanghai

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine défend ses droits légitimes en mer de Chine orientale
Le Canada rapatrie un suspect recherché en Chine
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »