100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 27.01.2010 13h06
Un nombre record de visas sera délivré à Beijing en 2010 avec la reprise de l'économie

Les autorités de Beijing vont délivrer un nombre record de visas aux étrangers qui vont visiter la capitale en 2010 après deux ans de politique assez stricte en matière de délivrance des visas, a indiqué le 26 janvier l'Administration de sortie et d'entrée du territoire sous l'égide du Bureau de Sécurité publique de Beijing.

La forte augmentation, qui dépasse 10% va sans doute dépasser le record précédent de 210 000 visas délivrés en 2007. Cela est lié à la reprise économique, qui va attirer plus d'expatriés pour travailler à Beijing, a déclaré Jia Keming, le directeur de l'Administration d'entrée et de sortie de territoire sous l'égide du Bureau de la sécurité publique de Beijing.

« La reprise économique de cette année va amener en Chine plus d'étudiants étrangers et attirer un plus grand nombre d'employés étrangers. Nous avons également les mêmes pronostics pour ceux qui possèdent des visas de touristes et des visas d'affaires », a indiqué le fonctionnaire, en marge de la réunion législative annuelle qui a commencé hier et va durer une semaine.

« Le nombre de visas délivrés cette année va dépasser tous les records. Nous prévoyons que ce chiffre sera largement supérieur à 200 000, a-t-il dit, en ajoutant que les autorités ont ouvert des nouveaux bureaux de délivrance des visas pour faire face à cette augmentation inattendue.

L'administration a indiqué le 26 janvier qu'elle ne disposait pas de données précises concernant les demandes de visas qui ont eu une suite favorable, ou d'un chiffre total des demandes au cours des années précédentes. Les gouvernements locaux refusent le visa pour certains étrangers pour des raisons politiques.

Jia a indiqué que les restrictions qui avaient été mises en place récemment faisaient partie d'une campagne nationale visant à assurer la sécurité lors des deux événements majeurs qui se sont déroulés à Beijing.

«Ceux, à qui le visa a été refusé ont fourni des faux renseignements sur leur identité ou ont violé certains points du règlement de l'administration centrale », a déclaré le fonctionnaire. Il a ajouté que la majorité des demandes auront une suite favorable cette année.

Terry Crossman, représentant de Cross Search International, un cabinet de consultation étranger, s'est installé en Chine pour y travailler en 2007. Il fait régulièrement appel à une société spéciale pour renouveler son visa tous les ans au mois de juillet.

« Je n'ai jamais vraiment eu de problèmes avec le visa chinois. J'utilise toujours ce service extérieur et quelqu'un qui fait la demande pour moi».

Mike Johnson, un expatrié originaire des Etats-Unis qui gère une école maternelle, vit en Chine depuis huit ans déjà, dont six ans à Beijing.

Il possède maintenant un visa Z, mais au cours des premières années, il faisait la demande des visas L et F auprès des sociétés spécialisées dans ce domaine.

«J'ai toujours fait la demande des visas moi-même grâce à ces compagnies. En feuilletant un magazine on peut trouver au moins une centaine de consultants pour les visas. Les conditions requises, c'était d'avoir le passeport tamponné à l'étranger avant d'arriver en Chine. C'était au bon vieux temps, avant les Jeux Olympiques », soupire-t-il.

«Il y avait une ou deux fois, quand j'ai obtenu un visa en Californie, et ils ne m'ont pas délivré le bon visa. Je devais retourner au pays tous les 60 jours. Mais mis à part cet épisode, tout allait plutôt bien », a-t-il dit.

Selon les derniers chiffres officiels, plus de 110 000 expatriés vivent aujourd'hui dans la capitale chinoise avec des visas long séjour. La plupart d'entre eux sont des Coréens ou des Américains. Par ailleurs, environ 10 000 touristes munis de visas court séjour visitent Beijing tous les jours.

Les autorités municipales ont ouvert deux nouveaux bureaux administratifs pour fournir aux étrangers un meilleur accès aux services de demande et de renouvellement des visas aux employés étrangers qui travaillent dans le quartier central des affaires (CBD) et la rue des finances (Financial Street). L'administration va ouvrir un plus grand nombre de bureaux pour les expatriés en ville, car le nombre d'étrangers travaillant dans la capitale chinoise ne cesse d'augmenter, a indiqué le responsable.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un vice-PM chinois appelle au renforcement des relations économiques avec la Suisse
La Chine a construit son plus grand surperpétrolier
Les récentes remarques venant des Etats-Unis nuisent aux relations sino-américaines
« La liberté sur internet » et la diplomatie « Smart power »
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?