100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 28.01.2010 13h12
De plus en plus de jeunes Chinoises deviennent des « mules » à leur insu

Les trafiquants de drogue étrangers dupent un nombre croissant de Chinoises, et particulièrement de jeunes victimes, afin de transporter de la drogue vers la Chine, d'après l'Administration générale des Douanes (AGD).

« Un nombre grandissant de trafiquants de drogue étrangers utilisent internet comme un outil pour recruter ou piéger des Chinoises pour transporter et recevoir de la drogue en Chine », a précisé un communiqué de l'AGD mis en ligne mardi soir.

Un certain nombre de ces femmes ont rencontré des Africains en ligne et ont fini par accepter d'être les destinataires des paquets envoyés par leurs « petits amis », mais ce qu'elles ne savaient pas, c'est que les paquets contenaient des substances illicites comme du cannabis ou de l'héroïne, dit l'AGD.

Les douanes chinoises ont récemment détecté deux paquets envoyés vers la Chine depuis l'étranger, et chacun contenait près de quatre kilos de cannabis. Ils avaient été envoyés à deux Chinoises qui ont déclaré que les expéditeurs étaient leurs « petits amis en ligne » et qu'elles ne savaient pas ce que ces paquets contenaient, d'après l'AGD.

Et toujours selon l'AGD, l'année dernière, les douanes chinoises ont réussi à intercepter plus de 150 envois de drogue par la poste ou par livraison exprès, près du triple qu'en 2008. Plus de 250 kilos de drogue ont été saisis dans des courriers et 80 suspects arrêtés.

Les jeunes femmes sont une des cibles favorites des trafiquants de drogue, qu'ils soient en ligne ou hors ligne. Les douanes des villes de Guangzhou, Haikou et Shenzhen ont ainsi réussi à débusquer une série de cas de trafic de drogue impliquant des femmes nées après 1980, et, d'après les autorités, c'est devenu une tendance.

Les femmes jeunes sont considérées comme étant faciles à manipuler ou à piéger pour transporter de la drogue, et particulièrement quand de l'argent ou une relation sont en jeu. Et les trafiquants de drogue pensent que, pour les autorités douanières, elles ne constituent pas des cibles privilégiées.

Selon une affaire révélée par l'AGD, une jeune Chinoise âgée de 22 ans, du nom de Luo, qui faisait ses études en Malaisie, a été arrêtée en mars dernier alors qu'elle essayait de passer la douane avec deux bagages contenant de la drogue.

Elle a déclaré avoir accepté de transporter ces bagages de Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie, vers la Chine pour le compte de son camarade de classe nigérian, pour une rémunération de 2 000 dollars US. Elle a prétendu ne pas être au courant qu'elle transportait de la drogue.

Dans une autre affaire, une jeune Chinoise âgée de 25 ans du nom de Li aurait rencontré un Nigérian du nom de Frank en janvier de l'année dernière en Chine, et serait rapidement tombée amoureuse de lui. Deux mois plus tard, Frank lui a demandé de se rendre en Malaisie et d'aller chercher quelques « échantillons » pour lui.

Elle a déclaré qu'à ce moment elle s'était méfiée et pensait que les échantillons pouvaient être de la drogue, mais elle avait tout de même accepté la demande car elle aimait son petit ami et avait reçu la promesse d'être rémunérée à hauteur de 10 000 yuans pour son aide. Melle Li a été arrêtée par les douanes dès son retour en Chine avec les produits de son ami.

Les douanes chinoises ont l'année dernière saisi plus de 2 110 kg de drogue durant leur campagne de répression du trafic de drogue, en augmentation de 150% d'une année sur l'autre.

Elles ont mis au jour quinze affaires, chacune impliquant plus de 10 kg de drogue, et découvert 506 cas de trafic de drogue l'année dernière, en augmentation de 34% d'une année sur l'autre. Elles ont aussi interpelé 553 suspects, 8% de plus que l'année précédente.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Open d'Australie: Zheng Jie qualifiée pour les demi-finales
Un vice-PM chinois appelle au renforcement des relations économiques avec la Suisse
A qui la marque « Cabernet » ?
Les récentes remarques venant des Etats-Unis nuisent aux relations sino-américaines
« La liberté sur internet » et la diplomatie « Smart power »
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale