100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 01.02.2010 13h46
Les besoins sexuels des travailleurs migrants exprimés au grand jour

Il faudrait apporter plus d'aide aux travailleurs migrants dont la vie sexuelle souffre d'une longue séparation d'avec leurs épouses, vient de déclarer un haut fonctionnaire.

Zhang Feng, directeur de la Commission provinciale de la population et de la planification familiale de la province du Guangdong, a en effet déclaré que la population des travailleurs migrants souffre d'une grande misère sexuelle, qui pourrait contribuer à l'aggravation de nombreux problèmes sociaux.

« Les maladies sexuellement transmissibles se diffusent plus rapidement parmi les travailleurs migrants, dont la vie sexuelle a longtemps été négligée », a ainsi dit M. Zhang durant la session en cours de la Conférence politique consultative de la province du Guangdong.

Car, comme il l'a précisé, durant les longues périodes de séparation d'avec leurs épouses, certains travailleurs migrants recourent à « l'assistance » de travailleuses du sexe afin de satisfaire leurs besoins physiologiques.

« Des relations sexuelles pratiquées de manière dangereuse par les travailleurs migrants conduiront à une augmentation des maladies vénériennes et à d'autres problèmes sociaux », dit-il.

Une enquête récente menée sur les habitudes et la santé sexuelles des travailleurs migrants de la Province du Guangdong a montré que près de 36% de ceux d'entre eux qui sont mariés souffrent d'une grande misère sexuelle.

L'enquête a été faite à la demande de l'Association de Sexologie du Guangdong, qui a interrogé dans ce but 3 093 travailleurs migrants à Guangzhou et Dongguan entre le 12 et le 16 octobre de l'année dernière sur une variété de problèmes tels que le comprtement sexuel, les relations extra-conjugales, la satisfaction sexuelle, la fréquence des rapports et la contraception.

De nombreuses jeunes femmes qui ont migré des zones rurales où l'éducation sexuelle est inexistante, éprouvent un choc culturel en arrivant dans des villes bouillonnantes d'activité. Elles suivent parfois le même chemin que leurs amies, en adoptant une attitude plus ouverte envers le sexe. Certaines acceptent un travail dans le domaine de la mode, d'autres finissent mariées, sans pour autant accepter les secondes épouses ou maîtresses de leurs maris. Et d'autres vont parfois jusqu'à entrer dans l'industrie du sexe sur internet, comme par exemple discuter dénudées avec des hommes en ligne.

Du fait de la séparation d'avec leurs femmes ou d'un mariage peu satisfaisant, 30% des hommes mariés recourent aux services de prostituées, et 30 autres déclarent avoir de nombreuses partenaires sexuelles.

Aussi M. Zhang a-t-il proposé à la Conférence politique consultative politique provinciale de l'année dernière de mener une enquête officielle sur les problèmes sexuels des travailleurs migrants, mais sa demande avait été écartée.

« Cette année encore, j'ai encore demandé au gouvernement de conduire cette recherche. Les travailleurs migrants seront moins motivés dans leur travail s'ils ne sont pas en mesure de satisfaire leurs besoins sexuels », dit-il.

La réponse des responsables du gouvernement à la demande de M. Zhang a été que la Conférence du Comité politique consultatif provincial a estimé difficile de procéder à ce genre d'enquête au sein des travailleurs migrants.

« De telles recherches devraient être faites par une association de sexologie », a ainsi déclaré, sans fournir plus d'explications, un fonctionnaire de la Conférence du Comité politique consultatif.

Afin de promouvoir une activité sexuelle sans risques, la Commission de M. Zhang a ainsi distribué près de 100 millions de préservatifs aux travailleurs migrants l'année dernière.

« Nous en distribuerons davantage cette année, afin de tenter de freiner l'expansion des maladies sexuellement transmissibles », a-t-il déclaré.

La province méridionale du Guangdong, un des poumons économiques de la Chine, abrite une population de travailleurs migrants estimée à 30 millions de personnes, la plus importante du pays.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing réduit les bureaux de liaison des gouvernements locaux
La corruption dans le football dans le collimateur des autorités chinoises
Les exportations chinoises profitent au monde entier
Tennis : une défaite au goût de victoire
Qui sont les gagnants dans le jugement de l' « affaire Clearstream »
Beijing, une ville globale
A qui la marque « Cabernet » ?