100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 04.02.2010 10h05
Les richards chinois préfèrent les produits de luxe

Les nouveaux riches chinois ont une préférence marquée pour les produits de luxe.

Selon un rapport établi par Bain & Company, une Société de conseil en stratégie et management d'entreprises, il est prévu qu'en 2009, le marché des produits de luxe de la partie continentale chinoise atteindra 9,6 milliards de dollars US, soit une croissance de 12% par rapport à 2008 qui était de 8,6 milliards de dollars US. Quant à Boston Research Group, il prévoit que d'ici cinq à sept ans, la Chine deviendra le plus grand marché mondial de produits de luxe. Face à un tel colossal et gigantesque marché, les grandes marques internationales de luxe commencent à se démener pour lancer le « mouvement de clôturer » en Chine en procédant d'un côté à l'installation de leurs boutiques phares dans les grandes métropoles, dont Shanghai et Beijing, et de l'autre côté à étendre leurs antennes vers les « second tier-cities » (villes chinoises émergentes).

Bien que la capacité d'achat des consommateurs chinois est grande et puissante, mais seulement 40% d'entre eux achètent les produits de luxe à l'intérieur du pays, tandis que les 60% autres s'en vont les acheter à l'étranger ou bien à Hong Kong qui en arrache 48%. A l'heure actuelle, la vente de ce genre de produit dans ce territoire chinois d'administration spéciale est assurée de moitié par les visiteurs et les touristes venus de la partie continentale chinoise qui font spécialement chaque année un voyage à Hong Kong pour y faire leurs achats de produits de luxe et leurs dépenses pour cela dépassent celles de leurs achats de ce genre de produits à l'intérieur du pays dans toute l'année. Cela se passe également ainsi à l'étranger. En France, par exemple, les touristes chinoises éclipsent même les Russes en devenant les premiers acheteurs des grandes marques de luxe quant à leur nombre et à leurs dépenses pour cela. Un rapport établi par Global Refund France, Services annexes à la production qui vend les produits en détaxe à l'exportation, indique que par rapport à l'année 2008, le volume des achats en France d'articles de luxe par les touristes chinois a augmenté de 47% pour atteindre 155 millions d'euros, soit 15% de la consommation de ce genre d'articles par les visiteurs étrangers venus en France, tandis que pour les Russes et les Japonais, le montant est respectivement de 112 millions et de 99 millions d'euros. Bien que les Ukrainiens occupent la première place en dépensant chacun 1,481 euros pour l'achat de parures de luxe, mais pour ce qui est des consommateurs chinois, ils dépensent en moyenne chacun plus de dix mille yuans, ce qui équivaut à 1.071 euros qui sont dépensés surtout pour les achats de chaussures et de sacs en cuir.

C'est la même chose en Grande-Bretagne où les jeunes riches chinois, vêtus d'habits superbes et magnifiques, dépensent sans compter. Ces nouveaux riches chinois parvenus, qui ont atteint rapidement une importante situation sociale sans en acquérir le savoir-vivre, font sans vergogne étalage de leur richesse et ils éclipsent les touristes venus des Etats-Unis, du Moyen-Orient et de la Russie qui perdent tout leur éclat. Ils sont devenus des gens qui consomment et qui dépensent le plus en Grande-Bretagne.

En Chine, qui sont les consommateurs de produits de luxe ?

Les consommateurs chinois de produits de luxe sont surtout des gens quelque peu particuliers par rapport aux consommateurs de ce genre de produits dans les autres pays : des jeunes âgés de vingt à quarante ans. Au Japon, aux Etats-Unis et en Europe, ce sont surtout des personnes âgées de quarante à soixante dix ans qui en achètent. La plupart de ces jeunes chinois sont des enfants uniques et parmi eux, 40% ont la capacité de faire comme cela grâce à leur salaire élevé tandis que les 60% autres ont des parents riches. Il y a quelques années, la consommation de produits de luxe en Chine était assurée principalement par des hommes et surtout par ceux qui se consacrent au commerce et c'est la raison pour laquelle les boutiques de grandes marques luxe habit homme et les boutiques de montres-bracelets haut de gamme ont été établies en Chine dans la plupart des villes émergentes.

Pour ce qui est des jeunes de l'espèce féminine, c'est surtout ces dernières années qu'elles commencent à constituer une nouvelle force dans la consommation de produits de luxe. Ces jeunes consommatrices sont de vrais "Yueguangzu", ce qui signifie en chinois qu'elles passent tout ce qu'elles gagnaient chaque mois, sans enregistrer un sou et qu'elles attendent toujours avec impatience la venue du jour de paie, car elles ne peuvent pas joindre les deux bouts, ayant des tas de factures en attente d'être payés à la fin de chaque mois. Peut-être que leur salaire mensuel n'est pas tellement élevé, mais elles ont des parents qui se soucient toujours d'elles depuis leur enfance et qui les aident à régler leurs problèmes de loyer, d'assurance et d'éducation, ce qui leur permet de disposer et de dépenser tout ce qu'elles gagnent.

Une idée encore plus extrême dit que la hausse excessive et démesurée des prix de logement contribuera au contraire au développement de la consommation des produits de grandes marques, car devenus plus riches grâce à cette hausse, les détenteurs d'intérêts acquis pourront consommer à leur guise.

Vu qu'en Chine, c'est à partir de ces quatre à cinq dernières années que les gens ont commencé à acheter des produits de luxe, c'est pourquoi ils ont peu de connaissances en la matière. Que ce soit pour Boston Research Group ou pour Mckinsey & Company, leurs études montrent que de façon générale, il est impossible pour un quelconque riche consommateur chinois d'énumérer les noms de trois grandes marques internationales. Par exemple, pour Coach, son taux de renommée en Chine est seulement de 8%, alors qu'il lui est de 72% aux Etats-Unis et de 63% au Japon.

Evidemment, le mode d'achat des consommateurs chinois est semblable à celui des couches riches dans les autres pays asiatiques. Les résultats d'une récente enquête menée par Synovate, qui procède à des études sérieuses sur les marchés, les richards de l'Asie souhaitent surtout acheter les produits de luxe possédant une grande réputation et portant des marques extérieures visibles qui attirent le regard. A Hong Kong, 68% des personnes interrogées sur ce sujet-là ont répondu qu'elles préfèrent les grandes marques internationalement connues, tandis qu'aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, seulement 36% et 33% des gens questionnés partagent cet avis. En Inde et aux Emirats Arabes Unis, la même réponse est respectivement de 79% et de 58%. Ce qui fait dire au PDG de Synovate Jill Telford : « Les Chinois désirent surtout qu'on sache qu'ils ont acheté des produits de luxe de marque authentique et non pas des produits contrefaits, falsifiés et de mauvaise qualité. »





[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Fairwhale est une marque Chinoise. Il faut pas mettre n'importe quoi dans un article séri...
Bonjour,Vos articles sont très interessants, mais nécessiteraientun rewritting, pour être ...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: aucun lien entre lait en poudre et puberté précoce
Chine-reste du monde : Nouveaux accords de prêt préférentiel pour l'aide extérieure
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration