100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 08.02.2010 09h27
Aide légale aux travailleurs migrants

L'aide légale aux travailleurs migrants attire de plus en plus l'attention en Chine. Dans notre série "Ma Vie de Travailleur Migrant", aujourd'hui nous partons visiter un centre d'aide juridique à Beijing, qui aide plusieurs milliers de travailleurs migrants à faire valoir leurs droits.

Ce travailleur migrant va finalement peut-être recevoir son salaire.

Chaque jour, des dizaines de travailleurs migrants viennent dans ce centre d'aide juridique. Des avocats leur fournissent des consultations et services gratuits.

Chaque histoire est différente, mais les problèmes sont les mêmes. On leur doit un paiement, un pension ou une compensation. Ils ont été licenciés mais la plupart n'ont pas de contrat légal pour protéger leurs droits.

Xiao Xongde et 5 autres personnes veulent poursuivre leur ancien employeur en justice. Il leur doit 60 mille yuans de salaires en retard, soit environ 10 mille dollars. Le bureau local du travail a refusé d'entendre leur cause, car ils n'ont pas de contrat de travail.

Xiao Congde

Travailleur migrant du Sichuan

"C'est la première fois que je quittais ma ferme pour devenir travailleur migrant. Je ne m'attendais vraiment pas à me faire truander et à revenir à la maison les mains vides."

Yu Chen

Travailleur migrant du Sichuan

"J'ai entendu parler de ce centre de conseil juridique pour les travailleurs migrants. Nous n'avons pas d'argent pour engager un avocat. Ce centre est gratuit. On dépend de lui maintenant."

Yuan Jiancai est un habitué du centre. Durant les 3 dernières années, il a fait appel 9 fois à la justice pour obtenir compensation. Son frère est mort dans un accident du travail en 2007. Yuan réclame justice, et ne compte pas abandonner.

Yuan Jiancai

Travailleur migrant du Henan

"C'est dur d'être un travailleur migrant. Ca prend du temps pour gagner un procès, et l'argent qu'on récupère ne vaut pas ce qu'on pourrait gagner en travaillant pendant ce temps-là".

Yuan Jiancai déclare que les travailleurs migrants bénéficient de la même protection que les autres devant la loi, mais que celle-ci est souvent trop compliquée.

L'avocat Shi Fumao nous a montré le profil type des cas qu'il a à traiter. Ces 5 dernières années, lui et ses collègues ont aidé des milliers de travailleurs migrants à obtenir compensation.

Shi Fumao, avocat

Centre d'Aide aux Travailleurs Migrants

"La plupart des travailleurs migrants ne signent aucun contrat, et manquent ainsi de preuves. Leurs employeurs refusent d'admettre les avoir employés, et leur relation de travail ne peut être prouvée dans des termes légaux."

L'organisation de Shi Fumao est non-gouvernementale.

Il fournit des services gratuits aux travailleurs migrants, mais examine aussi leurs statuts. Et pour ce qu'il a pu observer, moins de 30% d'entre eux ont un contrat, ce qui est en contravention avec la loi chinoise sur les contrats de travail.

Shi Fumao, avocat

Centre d'Aide aux Travailleurs Migrants

"La chose la plus importante pour le gouvernement c'est de renforcer la supervision, tout en punissant ceux qui violent la loi. Nous ne pouvons attendre de tous les travailleurs migrants qu'ils sachent se défendre par eux-mêmes, mais leur apprendre la vigilance, c'est important."

Yuan Jiancai attend la réunion du tribunal pour la 10e fois.

Xiao Congde et ses collègues attendent aussi l'argent qui leur était dû pour le Festival du Printemps. Ils ont décidé de se lancer dans la bataille juridique. Une lutte qui promet d'être longue.

Malgré l'expansion rapide de la profession légale en Chine, de nombreux travailleurs migrants ont encore des difficultés à avoir accès à un conseil juridique. La représentation qu'offrent ces centres est encore limitée. Et demain, notre reporter explorera le sujet de l'assimilation des travailleurs migrants dans les villes. On nous expliquera pourquoi le "Hukou" est encore un problème pour nombre d'entre eux.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Plus de « bol de fer » pour les fonctionnaires de Shenzhen
Participation de Hu Jintao à un spectacle en faveur de vétérans militaires chinois
Pourquoi est-on toujours pousser par ses « besoins matériels » ?
En dépit de sa puissance économique montante, la Chine reste lucide
Quand la construction d'une résidence a des relents d'histoire ancienne...
Les exportations chinoises profitent au monde entier
Tennis : une défaite au goût de victoire