100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 11.02.2010 08h51
71 personnes jugées responsables de l'incendie d'un immeuble de CCTV

Soixante-et-onze personnes ont été jugées responsables de l'incendie qui a ravagé un immeuble de CCTV (Télévision centrale de Chine) en février dernier à Beijing, causant la mort d'un pompier et 163,83 millions de yuans (23,99 millions de dollars) de pertes économiques directes, indique un communiqué du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois) publié mercredi.

Zhao Huayong, président de CCTV à l'époque des faits, fait l'objet d'une rétrogradation administrative avec un avertissement de la part du Parti communiste chinois (PCC).

Parmi ces 71 responsables, 44 seront poursuivies en justice tandis que 27 autres recevront des sanctions disciplinaires du Parti et administratives.

Le soir du 9 février 2009, des feux d'artifice allumés à proximité ont provoqué l'incendie d'un immeuble de CCTV de 30 étages, situé dans le quartier du CBD (central business district) à Beijing. Ce bâtiment comprenait l'hôtel Mandarin Oriental, construit juste avant l'incendie, et une partie du nouveau siège de CCTV.

Un pompier a péri dans l'incendie et huit autres personnes, dont six pompiers et deux ouvriers du bâtiment, ont été blessées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : publication du premier recensement des sources de pollution du pays
Chine : des brouillards attendus dimanche dans le nord et le centre du pays
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité
La portée du « modèle chinois » trop large
Pourquoi est-on toujours pousser par ses « besoins matériels » ?