100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 14.02.2010 10h47
Chine : la province du Yunnan en alerte contre les incendies pour la Fête du Printemps en raison de la sécheresse

La province du Yunnan (sud-ouest) fait face à un risque croissant d'incendies à l'approche de la Fête du Printemps, alors que le vent et la sécheresse rendent l'utilisation du feu dans les champs extrêmement dangereuse, a averti le bureau météo de la province.

Dans un communiqué publié jeudi, le bureau a appelé les résidents à ne pas brûler de papier-monnaie comme offrande comme le veut la tradition, quand ils se recueilleront devant les tombes de leurs ancêtres avant la Fête du Printemps.

Les pétards et les feux d'artifice sont également limités dans les villes pour éviter les désastres, puisque les gens ont la coutume de tirer des pétards et des feux d'artifice le soir du réveillon du Nouvel An lunaire pour chasser les démons et la malchance.

La météo prévoit de la sécheresse avec des températures élevées et un grand vent, en lançant l'alerte rouge, le niveau le plus élevé, pendant la semaine de vacances de la Fête du Printemps, qui tombe cette année le 14 février.

Selon des statistiques gouvernementales, la pire sécheresse de ces 60 dernières années a entraîné 80 incendies de forêt au cours des trois derniers mois, dont un incendie qui a duré trois jours sur le Mont Yangmei du district autonome Yi de Shilin, et qui a détruit 92 hectares de forêt et a forcé l'évacuation de 3 400 villageois.

Passez le Nouvel An avec nous !

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Le tirage du Quotidien du Peuple atteint plus de 2,4 millions d'exemplaires
C'est une erreur que de traiter la Chine en ennemi
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité
La portée du « modèle chinois » trop large