100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 16.02.2010 10h10
Les éthnies minoritaires du Xinjiang fêtent le Nouvel An chinois

Pendant le premier mois du calendrier lunaire chinois, une atmosphère de joie et de paix règne dans la région autonome du Xinjiang. Sa population y célèbre le Nouvel An de différentes manières.

Au marché des fleurs de Mingzhu à Urumqi, le chef-lieu du Xinjiang, Mme Hou, qui vend les fleurs depuis 20 ans, a gardé ses portes ouvertes depuis le premier jour de la fête. Selon elle, « donner des fleurs comme cadeaux pour souhaiter la bonne année est devenu à la mode. Les ventes n'ont jamais été aussi bonnes que cette année. » Lors de la 5ème Foire culturelle à Urumqi, les gens admirent des lanternes, résolvent des devinettes, et profitent de l'atmosphère traditionnelle et culturelle des diverses ethnies.

Dans le village d'Alashan du District de Nalati, dans le district de Xinyuan, qui, dernièrement, a subi des avalanches, les enfants arborent de nouveaux habits et s'amusent, les gens sortent pour faire la fête. Sur la Place du peuple de la ville historique de Kashi, les habitants se réunissent pour y célébrer le Nouvel an. On y joue du tambour, et les gens dansent.

Dans la région touristique de Kenasi, l'éthnie Tuwa prépare les confitures, les pains, les alcools de cassis maison, et la viande. Les villages couverts par la neige, sont calmes et chaleureux. Devant chaque maison en bois, deux banderoles porte-bonheur et des lanternes rouges sont accrochées. Tous les villages baignent dans l'atmosphère festive du Nouvel an.

Passez le Nouvel An avec nous !

Source: CRI

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Le tirage du Quotidien du Peuple atteint plus de 2,4 millions d'exemplaires
Obama envoie un message erroné
C'est une erreur que de traiter la Chine en ennemi
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité