100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 16.02.2010 10h33
Le responsable d'un marché de Beijing a été arrêté pour avoir vendu de faux sacs Louis Vuitton

Le directeur du Marché de la Soie (Silk Street Market), l'un des marchés les plus populaires de Beijing, a été arrêté pour la vente des contrefaçons des célèbres marques, notamment des sacs Louis Vuitton, ont rapporté vendredi les autorités locales.

Le Parquet du district de Chaoyang a confirmé l'arrestation de Wang Zili, le responsable du Marché de la Soie, et a ajouté que Wang a été également accusé de recevoir des pots de vin.

Wang, ensemble avec un responsable de la sécurité et un homme d'affaires, aurait investi 400000 yuans (58000 dollars) dans un réseau de vente des faux sacs portant le nom de la marque Louis Vuitton depuis la fin de 2007, a indiqué le parquet.

Wang aurait, lui aussi, reçu 70000 yuans de pots de vin de la part d'un homme d'affaires, Yang Changjun, qui aurait soudoyé Wang pour pouvoir stocker dans les entrepôts souterrains du marché les marchandises contrefaites, ont indiqué les procureurs.

Wang, qui était devenu responsable du Marché de la Soie au début de 2006, a quitté son emploi en juillet 2009. Il a été arrêté en décembre à Hohhot, la capitale de la Région autonome de la Mongolie intérieure, au nord de la Chine.

Zu Shaozhong, le chef du Département de la sécurité du marché, a également été arrêté pour complicité à ce commerce illégal.

Aucune date précise n'a été donnée par le tribunal pour le jugement des deux suspects en première instance.

Le sort de Yang Changjun, qui aurait donné des pots de vin, reste inconnu.

Le Marché de la Soie est un célèbre marché des grandes marques de vêtements et des accessoires qui attire les expatriés et les touristes étrangers.

En 2008, le marché a enregistré sa propre marque, « SILKSTREET », en avertissant que toute personne qui tente de contrefaire cette marque sera passible de poursuites judiciaires. Le marché s'est installé dans un centre commercial de cinq étages près de son lieu d'origine, car l'administration voulait éradiquer le problème de la contrefaçon. Ella a également modifié le profil du marché, pour en faire un endroit où on peut acheter des marchandises typiquement chinoises, notamment la soie, les perles, le thé, la porcelaine chinoise et les objets de fabrication artisanale.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mise en service du BRT (Bus Rapid Transit) expérimental à Guangzhou
Le tirage du Quotidien du Peuple atteint plus de 2,4 millions d'exemplaires
Obama envoie un message erroné
C'est une erreur que de traiter la Chine en ennemi
Les règles de la charité en Chine passées au crible après la donation de Zhang Ziyi
La « puissance » et l' « intransigeance » de la Chine
Notre société a besoin de sens commun et de rationalité