Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 24.03.2010 16h47
Shanghai offre la gratuité du traitement anti tuberculeux à certains patients

Les autorités de Shanghai viennent d'annoncer que pour les personnes présentant une forme de tuberculose résistante aux médicaments ou celles qui, ayant été préalablement traitées pour cette maladie dans la ville, ne seraient pas guéries, le traitement serait gratuit.

Cette nouvelle politique concernera d'abord les résidents locaux et elle sera mise en oeuvre dès cette année. Elle sera étendue ensuite aux travailleurs migrants, qui représentent plus de 80% des 8 000 nouveaux cas de tuberculose enregistrés chaque année, dit Zhang Zhongshun, spécialiste de la tuberculose à l'Hôpital des Maladies Pulmonaires de Shanghai.

M. Zhang a annoncé cette information lors d'une conférence organisée pendant le week-end par l'Association de Médecine Pulmonaire de Shanghai et l'Hôpital des Maladies Pulmonaires de Shanghai afin de marquer la Journée Mondiale de la Tuberculose, qui tombe chaque année le 24 mars.

La tuberculose, une des maladies les plus anciennement connues, ne touche pas seulement les poumons, mais elle peut aussi affecter le cerveau et les reins. Maladie aéroportée, la tuberculose touche d'abord les pauvres dans les pays en développement comme la Chine et l'Inde.

« Lors des dernières années, le gouvernement a fait de grands pas dans le traitement de la maladie », dit M. Zhang.

En plus de la radio gratuite pour les résidents locaux et les travailleurs migrants, les autorités locales se sont penchées sur le cas de ceux qui sont touchés pour la première fois par la tuberculose ou qui n'auraient pas guéri après avoir reçu leur traitement initial et qui auraient besoin d'un traitement supplémentaire, d'après M. Zhang.

« Malgré cela, il y a toujours un grand nombre de patients qui ne sont pas guéris, bien qu'ayant été traités deux fois. Ils courent un grave danger », dit-il. « Les recherches ont démontré que 70% d'entre eux sont résistants à un traitement médicamenteux, et que 10% sont même résistants à un traitement multiple ».

Des rapports antérieurs ont montré que la Chine comptait 112 000 cas de tuberculose résistante aux traitements médicamenteux, ce qui la place au deuxième rang mondial.

« Les patients qui ne suivent pas complètement leur traitement ou l'arrêtent trop tôt peuvent fort bien développer une tuberculose résistante voire multi-résistante », dit Xiao Heping, autre expert en tuberculose. « Et cette maladie (résistante aux médicaments) va ainsi se répandre à d'autres personnes, ce qui va augmenter le coût du traitement et les risques de ne pas guérir ».

D'après les autorités sanitaires chinoises, le pays compte environ 5 millions de personnes atteintes de tuberculose, et 1,5 millions d'autres personnes la contractent chaque année. Le traitement pour une tuberculose ordinaire ne coûte que de 1 000 à 2 000 Yuans, alors que la forme résistante aux médicaments peut coûter au moins 60 000 Yuans.

Les experts de la santé qui étaient présents lors de la conférence ont lancé un appel pour un soutien financier plus important afin de développer de meilleures techniques de diagnostic et des médicaments plus efficaces pour le traitement de la tuberculose.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo présente le rapport d'activité du Comité permanent de l'APN
Alerte au tsunami suite à un séisme au Japon, mais la Chine est en sécurité
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?