100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 26.03.2010 11h29
Les emballages jetables, du « cancer en boîte » ?

La prochaine fois que vous irez au restaurant, si vous dites « da bao » (打包,emballez-le), faites attention, car vous pourriez bien finir par attraper une maladie pouvant mettre votre vie en jeu. Tout au moins, c'est ce qu'un expert en emballages alimentaires prétend.

D'après Dong Jinshi, Vice-président de l'Association Internationale de l'Emballage Alimentaire (AIEA), basée à Hong Kong, près de la moitié de la vaisselle jetable utilisée dans le pays est dangereuse, car elle contient des quantités excessives de produits chimiques pouvant causer des cancers.

Dans les grandes villes, dit-il, la situation est meilleure, ajoutant qu'à Beijing, par exemple, 30% environ de la vaisselle jetable est de mauvaise qualité.

M. Dong dit que ces données sont basées sur un projet de recherche d'une durée de neuf ans, conduit par son association, venant en plus de documents en provenance de la principale administration de surveillance de la qualité en Chine, l'Administration Générale du Contrôle de la Qualité, de l'Inspection et de la Quarantaine.

D'après un rapport publié ce mois par l'AIEA, les Chinois utilisent chaque année 15 millards de boîtes jetables pour aliments, qu'elles soient faites de mousse de polystyrène, de plastique ou de pulpe de papier.

Le dernier cas de vaisselle jetable dangereuse détecté par l'équipe de M. Dong remonte au 3 mars dernier. Les chercheurs ont rendu visite à deux célèbres restaurants de Beijing, Laobian, spécialisé dans les raviolis depuis 170 ans, et Donglaishun, célèbre pour sa marmite mongole et ses plats à base de mouton, et ont demandé quelques emballages jetables.

Les échantillons recueillis ont ensuite été envoyés au Centre d'Analyse Physique et Chimique de Beijing, où les tests ont montré que ces boîtes contenaient des quantités excessives de minéraux, comme de la poudre de talc et de la cire cérésine, qui contiennent une substance susceptible de provoquer des cancers.

Zhang Zhisheng, avocat au Cabinet juridique Zhongyin de Beijing, a confirmé que M. Dong et son équipe ont déposé plainte contre les deux restaurants près de la Cour Populaire de Haidian, les accusant de vendre de la nourriture toxique.

« Ce sera la première fois que la toute nouvelle Loi sur la sécurité alimentaire entrera en jeu pour protéger les droits des consommateurs », dit M. Zhang.

Il ajoute : « Les consommateurs n'ont peut-être pas envie d'aller en justice pour quelque chose qui coûte moins de 1 Yuan, ce qui explique en partie le peu de conscience légale des fabricants ».

D'après M. Dong, dans les petites villes et dans les zones rurales, la situation pourrait être pire, car l'application des lois et règlements n'y est pas aussi rigoureuse que dans les grandes villes.

« C'est dans les petites villes et les zones rurales du Nord-Est et du Nord-Ouest que la situation est peut-être la pire », dit-il.

M. Dong précise aussi que moins de 10% de la vaisselle jetable vendue sur le marché est faite de pulpe de papier, en générale plus sûre, mais aussi plus chère. Les boîtes en mousse de polystyrène et en plastique détiennent chacunes 45% du marché.

La Chine a interdit la vente et l'utilisation de la vaisselle jetable en mousse de polystyrène, car elle peut aisément être faite à base de déchets de plastique recyclés.

Quant aux boîtes en plastique, M. Dong dit qu'en fait, un très grand nombre est fabriqué dans de petites usines qui n'ont pas d'autorisation de production.

Ce commerce illégal est motivé par les très grosses marges qu'il rapporte, dit-il, ajoutant que le prix de vente en gros d'une boîte alimentaire jetable ordinaire est d'au moins 0,15 Yuan, alors que celui d'une boîte de qualité inférieure n'en coûte que la moitié.

Cependant, les experts alimentaires disent que ce problème de la vaisselle jetable concerne au moins trois services gouvernementaux différents, ce qui rend d'autant plus difficile de réprimer les infractions de manière efficace.

Car, d'après les lois et règlements existants, si la production de la vaisselle jetable ressort des autorités chargées du contôle de la qualité, dès que ces produits entrent sur le marché, ils dépendent des autorités en charge du commerce et de l'industrie.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Barack Obama souligne l'importance des relations sino-américaines
La Chine se préoccupe de l'escade du problème nucléaire iranien
A qui va profiter le départ de Google ?
Pourquoi une telle grande différence entre les données statistiques commerciales établies par la Chine et par les Etats-Unis ?
La Chine n'a nul besoin d'un Google politisé
Les Etats-Unis : Le plus grand manipulateur de taux de change dans le monde
Réévaluation du Renminbi : Les Etats-Unis pensent faire coup triple