100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 02.04.2010 13h22
Le premier conducteur à avoir été sanctionné à Guangzhou pour conduite en état d'ivresse est français

Depuis hier, Guangzhou a commencé a mis en application la nouvelle règle de retrait 12 points de permis de conduite pour ivresse au volant. Et le premier conducteur à avoir été sanctionné est un Français.

Ce Français d'âgé de 26 ans dont le nom chinois est Wen Jiachu (文家楚) possède un permis chinois. Mais il ne sait pas parler chinois. M. Wen a avoué qu'il avait un peu bu avant de sortir du bureau avec ses collègues. L'examen a indiqué qu'il avait atteint 46mg d'alccol pour 100ml de sang, et donc qu'il était légalement ivre.

D'après ce qu'il a dit au journaliste, la France ne permet pas la conduite après avoir bu, et qu'il n'est pas correct de conduire en état d'ivresse, mais il ne connaît ni le règlement chinois ni le règlement français sur la sanction des chauffeurs ivres puisqu'il n'a jamais été sanctionné par la police de la circulation en France. Mais il a estimé qu'en Chine, l'interdiction est plus stricte qu'en France.

La police de la circulation lui a infligé une amende de 300 yuans, 12 points déduits et a retiré son permis pour 3 mois. Selon le règlement, les étrangers ivres au volant sont passibles des mêmes sanctions que les Chinois.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Bonjour, Je suis Wen Jiachu, J'apporte des commentaires à ce sujet sur mon blog : http://j...
Bonjour, je vous invite à consulter mon blog à ce sujet pour en savoir plus.http://jcvianc...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Sauvetage inespéré et miraculeux dans une houillère en Chine
Ils ont survécu 8 jours grâce à des écorces d'arbre et de l'eau froide
Trois questions au sujet de l'immobilier en Chine : la réforme immobilière doit-elle être réajustée massivement ?
Le report par les Etats-Unis du rapport sur les taux de change : un chantage ou bien une concession ?
L'Europe fait face à de multiples difficultés pour sortir de la crise
Google a–t-il vraiment quitté la Chine ?
Visite aux Etats-Unis de Nicolas Sarkozy : une occasion pour démontrer des relations de « proches alliés »