100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 26.04.2010 08h50
Séisme au Qinghai: on n'a jamais demandé aux moines tibétains de quitter la région sinistrée

Le gouvernement chinois n'a jamais écarté les moines tibétains des opérations de secours et ne leur a pas demandé non plus de quitter la région sinistrée, ont annoncé des autorités locales.

"Nous n'avons ni donné ni reçu ce genre de consigne. En fait, nous sommes très reconnaissants du rôle qu'ont joué les moines tibétains dans les opérations de secours", a déclaré Wang Yuhu, gouverneur de la préfecture autonome tibétaine de Yushu, dans la province du Qinghai (nord-ouest).

Les propos de Wang Yuhu font suite à certaines informations selon lesquelles le gouvernement chinois aurait refusé que les moines participent aux opérations de secours et leur aurait demandé de quitter la région sinistrée.

Tous les Chinois sont unis dans les opérations de secours, quelle que soit leur croyance, leur religion, leur ethnie et d'où qu'ils viennent, a déclaré Wang Yuhu.

Gyangkar, qui est un bouddha vivant et le chef du temple Dargye, a conduit 83 moines pendant 180 km jusqu'au village de Gyegu, où se situe l'hypocentre, immédiatement après le séisme de magnitude 7,1 qui a frappé le 14 avril la préfecture autonome tibétaine de Yushu et fait au moins 2 187 morts.

"Les trois jours qui ont suivi le séisme, nous avons tiré 26 personnes des décombres et retrouvé 38 corps", a-t-il déclaré.

Dans le bouddhisme, on croit que l'âme reste avec le corps pendant trois jours après la mort. Au-delà de ce délai, les rites ne peuvent plus libérer l'âme, a-t-il ajouté.

"Alors nous somme retournés au temple le 17 avril avec les corps retrouvés pour libérer leurs âmes", a indiqué Gyangkar.

"Le gouvernement ne nous a pas empêché, au contraire il nous a encouragé. Les moines, les habitants et ceux qui viennent d'autres parties de la Chine, ont tous participé, avec les sauveteurs, aux opérations de secours pour retrouver des survivants et distribuer le matériel de secours," a-t-il précisé.

Gyangkar a ajouté qu'il n'avait jamais entendu parler d'une décision interdisant aux moines de prendre part aux opérations de secours ou de les empêcher d'entrer dans la zone sinistrée.

Des moines venant d'autres temples ont aussi apporté un soutien spirituel aux survivants, a souligné un moine supérieur Dampa Rinchen.

Le puissant séisme du 14 avril a sévèrement endommagé le temple de Gyegu, tuant huit moines et en blessant 22 autres.

Yushu compte 200 temples bouddhistes. Les trois plus grands temples, dont celui de Gyegu, comptent chacun plus de 500 moines.

Yushu est l'une des dix préfectures autonomes tibétaines de Chine et plus de 90% de ses 350 000 habitants sont tibétains et la plupart sont bouddhistes.

Séisme au Qinghai

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 183 morts
Air China reprend ses vols vers l'Europe après l'éruption du volcan en Islande
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde