100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 24.05.2010 09h40
Les familles avec des proches en Chine se verront accorder un permis de séjour

A partir du mois prochain, les citoyens étrangers qui ont de la famille en Chine, vont pouvoir demander un permis de séjour d'une validité de deux ans maximum, a indiqué jeudi le Ministère de la Sécurité publique.

Le nombre d'entrées et de sorties du territoire chinois sera illimité selon ces nouveaux permis, ce qui « faciliterait beaucoup les voyages en Chine pour les étrangers », a annoncé un responsable du ministère au journal China Daily.

Jusqu'à présent, les étrangers qui se rendaient en Chine pour visiter leurs proches étaient obligés de demander un visa « L », valable un an maximum avec un nombre d'entrées et de sorties limité.

Mais avec l'augmentation du nombre d'étrangers qui rendent visite à leurs proches en Chine, le ministère a décidé d'accorder des permis de séjour pour faciliter leurs déplacements, a déclaré Jia, un responsable du Bureau de l'Administration d'entrée et de sortie du ministère.

Selon le nouveau règlement, les étrangers qui ont besoin de rester en Chine pendant plus de six mois, peuvent faire une demande d'un permis de séjour, valable un ou deux ans dans 5 cas suivants:

- S'il s'agit des conjoints étrangers, des parents ou des enfants de moins de 18 ans des citoyens chinois ou étrangers qui ont le statut de résident permanent en Chine.

- S'il s'agit des citoyens étrangers âgés de plus de 60 ans et de leurs conjoints, qui n'ont pas de proches à l'étranger et qui sont arrivés en Chine pour vivre avec leur famille. Les membres de leur famille en Chine doivent être des citoyens chinois ou étrangers qui ont le statut de résident permanent en Chine.

- Les Chinois d'outre-mer de plus de 60 ans qui ont acheté des biens immobiliers en Chine, ainsi que leurs conjoints étrangers et leurs enfants âgés de moins de 18 ans.

- Les Chinois d'outre-mer de plus de 18 ans qui viennent en Chine pour s'occuper de leurs parents chinois, qui ont atteint l'âge de 60 ans et qui n'ont pas d'enfants en Chine.

- Les enfants étrangers de moins de 18 ans qui ont vécu en Chine et dont les parents sont des Chinois d'Outre-mer ou des citoyens chinois qui possèdent un permis de résidence permanent d'un autre pays.

Selon le nouveau règlement, la validité du permis de séjour peut également être prolongée si le document arrive à expiration.

Le texte intégral du nouveau règlement sera publié sur le site web du Ministère à l'adresse www.mps.gov.cn.

Jia a indiqué qu'actuellement les étrangers, qui font partie des cinq catégories ci-dessus ont tous besoin de demander un visa « L ».

Jusqu'à présent, les permis de séjour étaient accordés uniquement aux citoyens étrangers qui viennent étudier et travailler en Chine. Plus de 400 000 étrangers ont obtenu des permis de séjour en Chine, comme le démontrent les chiffres officiels.

Yuan Shuping, une Pékinoise qui a épousé un Allemand il y a 10 ans, a déclaré jeudi qu'elle souhaitait que ces mesures soient adoptées depuis longtemps.

«Les membres de la famille de mon mari viennent en Chine pour nous rendre visite chaque année, et chaque fois ils ont besoin de demander un visa L avec une entrée, ce qui est gênant pour eux », a-t-elle indiqué.

«Je suis très heureuse que les parents de mon mari pourront désormais demander un permis de résidence, car il a déjà obtenu un permis de résidence permanent en 2006 », a-t-elle ajouté.

«Je suis sûre qu'ils vont venir nous voir plus souvent maintenant ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : plans stratégiques pour le développement du Xinjiang
Le gouvernement chinois renforce la lutte contre le crime organisé
Désillusion du cinéma chinois à Cannes
La classe moyenne a besoin de reformes pour son développement
Chine : première lourde condamnation à l'encontre d'un corrupteur
La réévaluation du Yuan pourrait être mise en veilleuse
La Chine doit redoubler de vigilance vis-à-vis de l' « effet papillon » de la crise d'endettement de la Grèce