100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 31.05.2010 16h53
Chine : les habitants achètent les légumes en consultant le « temps »

Depuis le début de cette année, la Chine a été exposée aux intempéries, dont la sécheresse, la basse température, la pluie torrentielle, l'inondation, … etc., ce qui a causé la hausse désordonnée des prix des produits agricoles, dont l'ail, les légumes, l'haricot, le maïs ……, dans certaines régions, ils augmentent vertigineusement et dans d'autres régions, ils es rabaissent soudainement. Nombreux sont les acheteurs qui ont tiré expérience de ce phénomène et qui choisissent le « temps favorable » pour faire leurs achats, ce afin de réduire au maximum le coût de leur vie quotidienne.

Le 30 mai au grand matin, tante Su, qui habite à la quatrième ruelle de l'avenue Jianguo à Xi'an, chef-lieu de la Province du Shaanxi, s'en va pour aller faire un tour au marché de légumes qui se trouve non loin de chez elle. Elle voit sur les étalages toutes sortes de produits légumiers, mais elle ne s'empresse pas de les acheter. Au contraire, elle choisit patiemment en regardant chaque chose d'un œil critique et n'en achète qu'une petit quantité ne dépassant pas les 500 grammes. Les autres ménagères font comme elle, certaine choisit deux concombres, une autre une petite poignée de céleri.

Les toutes dernières données statistiques établies par le Bureau des Statistiques d'Etat indiquent qu'en avril dernier, l'indice des prix à la consommation (IPC) de la population a augmenté de 2,8% par rapport à la même période de l'année dernière et que la hausse a été de 0,4 points par rapport au mois précédent (mars). Pour qui est des seuls prix de légumes dans tout le pays, leurs prix en mars et en avril derniers se sont accrus respectivement de 18,5% et de 24,9% par rapport aux mois correspondant de l'année passée. Selon les statistiques établies par le Bureau de contrôle des prix de la Municipalité de Xi'an, les prix des légumes ont baissé sensiblement au mois de mai dans toute la région et qu'à l'heure actuelle, les prix de dix sept légumes ont baissé de 26,2% comparés au début du mois, tandis que pour six légumes, dont le céleri, le petit chou, le chou, le piment pointu, le piment vert et le blanc du fleur de lotus, la baisse de leurs prix a dépassé 30%.

Pour ce qui est de Tante Su, elle a déclaré que ces derniers mois, sa famille a toujours consulté le « temps » avant d'aller faire le marché. Lorsque le temps connaît un brusque et soudain changement qui occasionne la hausse de prix de légumes, elle en achète alors à chaque fois une petite quantité et c'est lorsque le temps revient à la normal et que les prix se rabaissent, qu'elle en achète plus. Ce ne sont pas seulement les gens du peuple qui s'aperçoivent que leur « panier à légumes » s'allège ou s'alourdit au gré de la rigueur du climat (sécheresse, inondation, vent, averse, ……) et nombreux sont les patrons de restaurants qui perçoivent de façon intense et impérieuse des effets néfastes du temps sur leur affaire de restauration. C'est pourquoi ils ont l'habitude de consulter souvent les prévisions météorologiques, ce qui leur permet de juger et de conclure le courant à la hausse ou à la baisse des produits agricoles nécessaires à la préparation culinaire et de faire ainsi des économies.

La Fête du Dragon (le 5 du cinquième mois du calendrier lunaire) s'approche et les Chinois ont l'habitude de manger à ce moment-là le Zongzi (gâteau de riz en forme de pyramide enveloppé d'une feuille de roseau) en souvenir de Qu Yuan (environ 340 à 278 Av.-J.-C., le premier grand poète de l'histoire de la littérature chinoise essentiellement connu pour son œuvre « Lisao » Chant du désespoir) qui fut secrétaire du roi Huai, mais ses conseils ne furent pas écoutés et, le roi ayant été fait prisonnier par le royaume des Qin, il fut exilé par le souverain suivant. Il finit par se suicider en se jetant dans la rivière Miluo après que les Qin eurent vaincu les Chu en 278 avant J-C.). Toutefois dans les rues de Xi'an, on ne remarque que peu de gâteaux à mungo, de zongzi à petits pois rouges et de zongzi à riz noir. Le patron d'une boutique de céréales et d'huile comestible a révélé le mystère de ces disparitions. Il a dit : « Ces derniers temps, les prix changent à tout moment, le prix du pois verts est instable, tandis que ceux du pois rouge et du riz noir montent en flèche. Le prix moyen de la vente en gros du riz noir s'est élevé à 20 yuans le kilo. C'est pourquoi on a peur d'en acheter trop et de faire de grosses pertes une fois que la situation revient à la normale …… et tout le monde attend. ». Il a soupiré en faisant remarquer que même pendant la diminution de la production due à la sécheresse, il n'y a pas eu une telle hausse de prix qui est vraiment anormale et incroyable !

De "蒜(算)你狠"(J'admets que tu es sans pitié) à"豆(逗)你玩"(Je te taquine) et à"玉米疯"(la démence du maïs), des internautes chinois donnent toutes sortes de noms particuliers aux cinq principales céréales (riz, millet, maïs, blé et pois) dont les prix haussent de façon inouïe, inconcevable et inimaginable., ce qui montre leur incompréhension, leur incapacité et leur incompétence face à cette situation déplorable. En même temps, cela indique que la fréquence des intempéries commence à menacer dangereusement et la sécurité de la production agricole et la vie quotidienne de la population.

Un responsable du Département du contrôle des prix de la Commission d'Etat pour le Développement et la Réforme a déclaré récemment que dans les quelques mois à venir, suite à l'amélioration des conditions atmosphériques et climatiques et avec l'apparition en grande quantité sur les marchés des produits agricoles, les facteurs de la hausse des prix due à la diminution de la production maraichère et à la production fruitière s'affaibliront et diminueront. Selon lui, durant le deuxième trimestre de cette année, le niveau général des prix continuera à maintenir une faible, légère et tempérée tendance à la hausse.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le rapportage concernant « l'évaluation des obligations de la Chine en euro » est sans fondement
Les dirigeants des partis politiques européens visitent une région rurale de Beijing
Tout n'est pas rose pour la « Vallée de la joie » de Paris
Le football : un sport pour les pauvres et une coupe du monde pour les riches ?
Expo 2010 Shanghai : il faut prêter une oreille attentive aux explications pour pouvoir comprendre et saisir toutes les merveilles exposées
Avantages et inconvénients de la reconnaissance américaine du « statut d'économie de marché » de la Chine
Chute brutale de l'euro : la Chine continuera-t-elle à racheter les dettes publiques européennes ?