100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 11.06.2010 11h20
Le nombre de divorces continue à augmenter

Pour cinq mariages enregistrés par les autorités des affaires civiles de Chine l'année dernière, elles ont enregistré un divorce, d'après un rapport publié jeudi par le Ministère des Affaires Civiles.

D'après le rapport, 24,24 millions de personnes se sont mariées en Chine en 2009, et 2,47 millions de divorces ont été enregistrés, soit une augmentation de 8,8% par rapport à l'année précédente.

Le rapport laisse aussi entendre que le taux brut de divorces –le nombre de divorces pour mille personnes- était d'environ 1,85/1,000 sur le Continent chinois en 2009, contre 1,71/1,000 en 2008.

« En vérité, le taux de divorce n'a cessé d'augmenter depuis les dernières décennies alors que le pays connaissait sa croissance économique. C'est quasiment un effet secondaire », dit Tang Jun, Chercheur en développement et politiques sociales à l'Académie Chinoise des Sciences Sociales.

D'après les chiffres officiels, ce chiffre n'était que de 0 ;4/1,000 en 1985, a-t-il précisé.

Avec la première génération des enfants uniques issus de la politique de planification des naissances dans les années 1980 qui arrivent à l'âge du mariage, le taux de divorce va probablement augmenter plus encore dans les années qui vont venir, dit-il.

« Ils sont mieux éduqués que leurs parents, sont plus indépendants économiquement et ont développé un individualisme plus fort, ce qui a pour tendance à faire éclater les mariages plus aisément », dit-il.

Citant une récente enquête menée par son équipe, il dit que les aventures extra-conjugales sont devenues une cause de plus en plus fréquente de divorce dqns le pays, et en particulier dans les grandes villes. Les femmes des zones rurales semblent d'ailleurs plus tolérantes à ce genre d'affaires que leurs homologues des villes, a-t-il précisé.

Un taux de divorce en hausse ne veut cependant pas dire que les Chinois sont devenus moins enthousiastes à l'égard du mariage. Le dernier rapport en date montre que plus de 24 millions de personnes ont en effet accepté de se passer la bague au doigt l'année dernière, soit 2,28 millions de plus qu'en 2008.

Et étonnamment, les personnes âgées de plus de 40 ans représentaient plus de 12% des nouveaux mariés en 2009, soit près de 2% de plus que l'année précédente, d'après le rapport.

« La plupart d'entre eux ont connu un échec lors d'un mariage précédent, mais cela montre que les Chinois deviennent plus ouverts à propos des remariages », dit M. Tang.

Les personnes âgées entre 20 et 24 ans ne représentaient plus que 37% des mariages l'année dernière, soit 10% de moins qu'en 2005.

D'après le Ministère, cela montre que davantage de personnes se marient tard en Chine, comme ils y sont d'ailleurs encouragés par le Département du planning familial depuis la fin des années 1970.

D'après Tang Jun, un rythme de vie plus rapide et la pression du travail, en particulier dans les zones urbaines, contribuent aussi à ces mariages tardifs.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois en Ouzbékistan pour une visite d'Etat et le sommet de l'OCS
Wu Bangguo rencontre un ancien Premier ministre français
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon