100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 20.06.2010 09h59
Chine : Deuxième jour de grève dans une usine de pièces détachées de Toyota à Tianjin (nord)

Des ouvriers d'un fournisseur de pièces détachées, filiale de Toyota, dans la municipalité de Tianjin (nord), ont continué leur grève vendredi. Il s'agit de la deuxième grève touchant le géant automobile japonais cette semaine.

Environ 50 ouvriers dans l'atelier N°2 de Toyota Gosei (Tianjin) Co. (TG) ont refusé de travailler jeudi après-midi, demandant une augmentation de leurs salaires, et plus tard environ 200 ouvriers, dont la plupart travaillaient de nuit, ont quitté l'atelier.

Les ouvriers de jour ont été vus quittant l'usine et retournant à leurs dortoirs vendredi vers 10H00.

Certains ouvriers ont révélé à l'Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) que tous leurs collègues étaient retournés aux dortoirs et que la production avait été suspendue.

Les ouvriers de l'atelier N°1 étaient aussi en grève, ont-ils ajouté.

Les deux ateliers de la zone de développement économique de Dongli, où se situent plus de 30 fournisseurs de Toyota, comptent plus de 1 300 ouvriers travaillant dans les chaînes d'assemblage, avec un salaire mensuel moyen de 1 500 yuans (220 dollars).

Des dirigeants locaux et des directeurs de la compagnie étaient en négociation avec les ouvriers, a révélé un responsable du comité administratif de la zone de développement économique de Dongli.

Les ouvriers ont planifié et appelé à la grève début juin sur Internet. La compagnie était d'accord pour augmenter les salaires de 17 % avant la grève, a-t-il indiqué.

En général, la compagnie augmente les salaires de 15 % chaque année, a-t-il ajouté.

TG Tianjin, établie en 1995 avec un capital social de 200 millions de yuans, a enregistré un chiffre d'affaires de 1,53 milliard de yuans en 2009. Leurs produits incluent des flexibles de frein, des airbags, des tableaux de bord et des volants.

Une autre filiale de TG, Tianjin Star Light Rubber & Plastic Co. (Star Light) dans la zone de développement économique de Xiqing à Tianjin, a été touchée par une grève mardi.

Plus de 1 000 ouvriers ont participé à ce jour de grève, demandant de remettre leurs salaires au niveau de 2009.

Les salaires des ouvriers ont chuté de 50 % en moyenne depuis début 2010.

Les ouvriers ont arrêté la grève après que la compagnie s'est mise d'accord sur leur demande mardi soir.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine formule quatre «espoirs» pour le Sommet du G20 de Toronto
Quatorze disparus suite à un effondrement de maisons dans le Guangxi
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »