100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 21.06.2010 08h14
Chine : reprise de la production à un fournisseur de pièces de Toyota après une grève

Les ouvriers ont repris dimanche matin le travail chez un fournisseur de pièces détachées de Toyota dans la municipalité de Tianjin (nord), mettant ainsi fin à une grève de trois jours pour raison salariale, ont annoncé les autorités locales.

Les ouvriers de l'usine N°2 de Toyota Gosei (Tianjin) Co. (TG) dans la zone de développement économique Dongli, où se trouvent plus de 30 sous-traitants de Toyota, ont refusé de travailler jeudi 17 juin et ont demandé un salaire plus élevé, forçant l'arrêt de la chaîne de production de l'usine.

Samedi à 17H00, la TG et les ouvriers sont parvenus à un accord, indique un communiqué envoyé dimanche à l'Agence de presse Xinhua par le bureau de l'information du gouvernement de la municipalité qui ne précise pas les termes de l'accord.

Selon Zhao, un ouvrier de TG, la production a repris dimanche à 09H00 après que la compagnie ait promis une prime de 200 yuans (29,3 dollars) par mois plein. Les ouvriers avaient demandé une augmentation de salaire de 20%.

L'usine emploie plus de 1 300 ouvriers qui gagnent en moyenne 1 500 yuans (220 dollars) par mois.

"Je ne sais pas si le retour au travail est temporaire ou si nous avons déjà tous accepté l'offre de TG", a indiqué M. Zhao.

Les ouvriers ont organisé et décidé la grève début juin par Internet. Avant la grève, TG avait annoncé une augmentation de salaire de 17% pour ses employés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine formule quatre «espoirs» pour le Sommet du G20 de Toronto
Quatorze disparus suite à un effondrement de maisons dans le Guangxi
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »