100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 24.06.2010 09h46
Une population vieillissante, un catalyseur pour le changement ?

La démographie de plus en plus inquiétante que présente le pôle financier de la Chine, Shanghai, avec une population vieillissante, pourrait bien être le catalyseur nécessaire à la révision de l'actuelle politique de la population du pays.

D'après les autorités locales chargées de la population, le taux de natalité de la population enregistrée de Shanghai est « à un niveau très bas dans le monde ». En 2009 en effet, le taux de fertilité de la ville de Shanghai était de 0,83, contre 2,6 au niveau mondial, dont 1,7 dans les pays occidentaux développés et 1,8 en Chine.

« La population vieillissante est un problème grave. Sur le long terme, pour la ville, un faible taux de natalité va déséquilibrer la structure de la population, ce qui va créer toute une série de problèmes sociaux », dit Xie Lingli, Directrice de la Commission de la Population et du Planning Familial de la ville de Shanghai.

Le vieillissement de la population de Shanghai a commencé à apparaitre en 1979, vingt ans avant que ce phénomène ne devienne perceptible ailleurs dans le pays. Et d'après le Bureau Municipal des Statistiques de Shanghai, la ville a également connu 17 années successives de croissance négative de sa population.

La ville la plus peuplée de Chine compte actuellement plus de trois millions de résidents enregistrés âgés de 60 ans et plus, soit près de 22% de sa population. D'ici 2020, ce groupe devrait compter pour un tiers de la population totale de la ville.

En plus de la politique du planning familial, le coût de la vie, élevé, et les conditions de concurrence que présente la ville font que de plus en plus de jeunes ont moins envie de fonder une famille, contribuant ainsi au déclin continu du taux de natalité, disent les experts.

D'après Mme Xie, la première génération des familles d'enfants uniques vieillit. On estime qu'à compter de 2013, plus de 80% des personnes composant cette population de plus en plus vieillissante seront parents de familles d'enfants uniques.

« Comparée avec les familles comptant plusieurs enfants, la descendance des familles à enfant unique doit supporter seule la charge de ses parents âgés. Le problème de pouvoir offrir un soutien aux personnes âgées est un sujet grave », dit-elle.

D'après la politique relative à la population, les parents de familles d'enfant unique sont éligibles à recevoir une aide de la part du gouvernement local. Une assistance est également disponible quand ces parents partent en retraite.

A Shanghai, les parents de familles d'enfants uniques reçoivent ainsi un bonus de 2,5 Yuans par mois (37 cents US), soit le plus bas niveau du pays. Ils reçoivent aussi une aide du gouvernement lors de leur départ à la retraite, d'un montant de 2 300 Yuans.

« Cette politique n'a pas changé depuis près de trente ans », dit Mme Xie. « Elle doit être revue, prenant en compte la situation sociale actuelle et celle de la population ».

La Commission de la Population et du Planning de la ville de Shanghai a également fait des recommandations similaires à l'Assemblée Populaire Municipal de la ville.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mondial-2010: Afrique du Sud bat France 2 à 1, les 2 équipes éliminées
La Chine va modifier sa loi pour protéger les informateurs en matière de corruption
C'est dans l'espoir de pouvoir s'enrichir par le travail que la société deviendra moins dure
« La Chine joue en solo », compliment fielleux des médias occidentaux
Ce coup de feu tiré à Belleville sera-t-il le dernier pour préserver les droits et intérêts de la communauté chinoise en France ?
A la découverte de la Ville du Futur : Les 3 notes de l'Exposition Universelle
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »