100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 30.08.2010 16h11
L'âge moyen des primo-accédants à Beijing est de 27 ans

En dépit du prix élevé des logements à Beijing, les primo-accédants qui demandent un prêt l'achat de leur résidence ont un âge moyen de 27 ans, soit une génération de moins que dans les pays développés, a rapporté Xinhua.

D'après un récent rapport de l'agence immobilière Lianjia, de Beijing, et de la China Everbright Bank, le taux des achats immobiliers par paiement complet a augmenté de 54%, atteignant son plus haut niveau depuis trois ans, et ce malgré une série de nouvelles mesures relatives au logement mises en oeuvre un peu plus tôt cette année pour calmer le marché.

Le fardeau du remboursement de ces prêts a du coup également augmenté. Le prix moyen des logements achetés à Beijing au moyen d'un prêt est de 1,7 millions de Yuans, soit environ 250 000 Dollars US. Les primo-accédants achetant un logement de moins de 90 mètres carrés peuvent demander un prêt équivalent à 80% du prix du logement, et une remise de 30% sur le taux d'intérêt du point de référence. Magré cela, en se basant sur le prix moyen des logements, cela laisse encore aux acheteurs des remboursements mensuels d'environ 9 000 Yuans.

En dépit de l'augmentation des coûts, l'âge des acquéreurs de logements a baissé ces dernières années. D'après le rapport, l'âge moyen des Pékinois demandant un prêt immobilier pour la première fois est de 27 ans, contre 42 au Japon et en Allemagne, 36 à Taiwan et plus de 30 aux Etats-Unis.

« Les jeunes de Beijing achètent leur logement trop tôt et dépendent trop de leurs parents », dit Lin Qian, Vice-président de l'agence immobilière de Beijing Lianjia. « Cela conduit à accentuer la pression pour acheter un logement jeune, mais aussi à une offre insuffisante comparée à la demande. Du coup, le prix des logements a du mal à baisser », a dit M. Lin.

Pour lui, ce phénomène devrait être pris en compte par les services gouvernementaux concernés. Faire baisser la demande de logements ainsi que l'anxiété des jeunes et de leurs parents au sujet de la propriété immobilière sera un facteur-clé pour un développement sain du marché de l'immobilier à Beijing, a ajouté M. Lin.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine pourra assurer à 95% son autosuffisance en céréale en 2020
Hu Jintao et Wen Jiabao appellent à n'épargner aucun effort pour sauver les blessés d'un crash aérien
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti