100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 10.09.2010 15h15
Les patrons des mines de charbon devront désormais aller dans les puits

Selon une nouvelle règle de l'organisme de surveillance de la sécurité au travail chinois, les patrons des mines de charbon pourront perdre jusqu'à 80% de leur salaire annuel si une catastrophe arrive alors qu'ils n'étaient pas présents dans les puits.

Cette règle, édictée hier, est un effort supplémentaire fait par le gouvernement pour enrayer la répétition des accidents de mine, où les patrons jouent avec la vie des mineurs, continuant à les faire travailler pour que leur entreprise fasse de gros bénéfices, sans se préoccuper beaucoup de la sécurité.

Les patrons des mines devront donc désormais entrer et sortir de la mine avec les mineurs à chaque changement d'équipe, a annoncé l'Administration d'Etat de la Sécurité des Mines de Charbon. Les dirigeants devront conserver et rendre publics leurs rapports de travail et travailler dans les équipes pendant au moins cinq périodes de travail en l'espace d'un mois.

Les patrons qui seront absents seront frappés d'une amende pouvant aller de 30 à 80% de leur salaire annuel si jamais un accident arrive, et perdront même leur place à titre définitif si l'accident est considéré comme majeur.

Les mines qui ne respecteront pas les règles seront frappées d'une amende pouvant aller jusqu'à 5 millions de Yuans (729 200 Dollars US) et leur licence leur sera retirée, a dit l'administration.

Une nouvelle explosion

L'administration suivra de près les rapports de travail de chaque patron, et elle encouragera le contrôle par le public par le biais de visites, d'appels téléphoniques et de courriels afin de renforcer l'application de cette nouvelle règle, a rapporté hier China Radio Station.

Illustration de l'urgence qu'il y a à agir, une explosion de gaz hier dans la mine de charbon de Ma'anshan dans la province du Yunnan, dans le Sud-Ouest de la Chine, a coûté la vie à sept mineurs et blessé douze autres.

Cette règle, qui entre en vigueur à compter du 7 octobre prochain, fait suite à l'ordre donné en juillet dernier par le Premier ministre Wen Jiabao, enjoignant à tous les patrons de mine d'aller sous terre avec les ouvriers.

Cependant, cet ordre a été largement ignoré. Depuis qu'il a été donné, cinq accidents de mine ont touché 49 mineurs dans les provinces du Henan, du Shaanxi, du Hunan, du Gansu et du Liaoning, sans que patrons ou dirigeants n'aient été présents sur place.

Les effondrements, inondations et explosions ont tué 2 631 personnes dans les mines de charbon chinoises l'année dernière, soit près de 600 de moins après que le gouvernement ait fermé de nombreuses mines illégales. Mais cette année, le nombre de décès est passé à 1 261 pour le premier semestre, contre 1 175 pour la même période de l'année dernière, d'après l'Agence de Presse Xinhua.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois met l'accent sur l'importance de l'éducation
Xi Jinping : la Chine s'engage à créer un environnement d'investissement plus ouvert pour les entreprises étrangères
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France