100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 14.10.2010 11h23
Adoption d'une mesure de clémence pour les parents d'« enfants cachés »

Les parents qui ont violé la règle de l'enfant unique se verront infliger une amende réduite s'ils avouent de leur propre chef aux autorités qu'ils ont plus d'un enfant, vient de déclarer un haut fonctionnaire.

Ma Jiantang, Directeur du Bureau National des Statistiques, a en effet déclaré mardi lors d'un forum en ligne sur gov.cn que cette mesure avait pour but d'améliorer la précision du prochain recensement de la population, qui va débuter du 1er au 10 novembre.

Certains responsables craignent cependant que certains parents n'évitent tout de même de donner les détails relatifs à leurs « enfants cachés », pour échapper aux pénalités.

Pourtant, a précisé M. Ma, les parents qui avoueront de leur propre chef pourront obtenir un certificat de résidence, ou hukou, pour leurs « enfants cachés », quand bien même ils devront payer les amendes prévues, connues aussi sous le nom de frais sociaux, basées cependant sur le critère le plus bas.

Ces frais varient suivant la situation du couple. Ainsi, d'après le Règlement provincial sur la Population et le Planning Familial de la province du Guangdong, un couple disposant d'un revenu annuel de 100 000 Yuans (15 003 Dollars US) et qui vit dans une ville où le revenu annuel disponible par tête atteint 20 000 Yuans (3 000 Dollars US), se verra infliger une amende pouvant aller jusqu'à 280 000 Yuans (42 010 Dollars US) pour leur second enfant.

Mais la somme sera réduite de moitié si le couple avoue l'existence de l'enfant.

« C'est une bonne nouvelle pour de nombreuses familles d'ici. Elles peuvent obtenir une précieuse occasion de donner un hukou à leurs enfants », a dit hier au Global Times Xiang Wu (son nom véritable a été modifié), âgée de 24 ans, et qui habite à Maoming, dans la province du Guangdong, dans le Sud du pays, ajoutant que dans la région, voir des familles comptant deux ou trois enfants est monnaie courante.

Il n'existe aucun chiffre précis sur la taille de cette « population cachée », mais certains laissent entendre qu'elle est significative.

« En 1990, le recensement national avait enregistré 23 millions de naissances. Mais lors du recensement de 2000, il y avait 26 millions d'enfants âgés de dix ans, soit une augmentation de trois millions », avait déclaré Liang Zhongtang, démographe et ancien membre du Comité d'Experts de la Commission Nationale Chinoise de la Population et du Planning Familial.

Le budget alloué au recensement, qui a lieu tous les dix ans, est de 8 milliards de Yuans (1,18 milliards de Dollars US), et il sera conduit par plus de six millions d'agents du recensement.

Le recensement débutera officiellement le 1er novembre prochain, et les résultats seront annoncés à la fin du mois d'avril de l'année prochaine, d'après M. Ma.

A la différence des cinq recensements précédents, le recensement de cette année concernera aussi les habitants de Hong Kong, de Macao et de Taiwan, ainsi que les étrangers vivant en Chine.

M. Ma a insisté sur le fait que les agents du recensement et toutes les autorités concernées devront garder secrètes toutes les informations reçues des personnes interrogées.

Il sera ainsi interdit d'utiliser les données collectées pendant le recensement à d'autres usages, pas plus qu'elles ne devront servir de référence pour infliger des pénalités.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine critique l'inspection aérienne des législateurs japonais sur les îles Diaoyu
Open de Chine 2010 :Djokovic remporte le titre de champion en simple
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?