100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.10.2010 15h56
Le deuxième gratte-ciel le plus haut du monde « ville aérienne » sera construit à Shanghai

Le 24 octobre, Zhang Yue, le PDG du groupe Yuanda a révélé des informations au palais Yuanda, situé dans le parc de l'Exposition universelle de Shanghai. Le jour même a eu lieu au palais Yuanda une conférence d'information sur l'adjudication du plan de construction de la « ville aérienne » réalisée par le groupe Yuanda. Les experts et les représentants de célèbres sociétés de construction chinoises et étrangères y ont assisté. Ce gratte-ciel, le deuxième plus haut du monde et baptisé « ville aérienne » sera multifonctionnel : il rassemblera des départements, des bureaux, des centres commerciaux, des restaurants, des théâtres, des écoles et des hôpitaux. Selon le plan, avec une hauteur de 666 m, le gratte-ciel aura 220 étages, et la surface bâtie sera de 1,24 millions de m2, permettant de contenir de 70 000 à 110 000 personnes. L'idée de construire ce gratte-ciel « ville aérienne » ne vise pas à rechercher le renom de « construction symbolique ». L'objectif est de construire, avec les nouvelles technologies, sûres et pas chères, une « ville » où les gens ordinaires pourront acheter et qu'ils pourront utiliser, une ville qui aidera à réduire la consommation d'énergie et la pollution, en revivifiant la nature de la construction, pour que les gens puissent travailler, étudier et vivre sans sortir, a-t-on appris.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Par mesure de sécurité, il est préférable de cesser de chercher à bâtir toujours la plus h...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Haïti : l'épidémie de choléra fait plus de 200 morts et l'on craint la propagation de la maladie
La Chine procèdera à une exploration indépendante de Mars en 2013
Le Sénat français a adopté le projet de loi sur la retraite à 62 ans
Les Etats-Unis mènent une guerre monétaire
Pourquoi la Banque centrale augmente t-elle résolument son taux d'intérêt ?
Les Etats-Unis reculent dans leur dispute monétaire avec la Chine
Le prix Nobel de la paix induit en erreur