100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 17.11.2010 16h06
Un chauffeur de taxi étranger à l'assaut des rues de Beijing

A Beijing, les chauffeurs de taxi, il y en a de toutes les formes et de toutes les tailles, mais imaginez un peu de héler un taxi et d'être accueilli par... un chauffeur étranger.

C'est pourtant ce qui va peut-être vous arriver dès que Perry Knoppert se sera mis au volant.

Cet homme, originaire des Pays-Bas, et qui ne parle qu'un chinois rudimentaire, va débouler sur les rues de la capitale à la fin du mois.

Mais en revanche, si le taxi de Perry ressemblera aux milliers d'autres qui circulent tant bien que mal sur les artères encombrées de la capitale, il ne sera présent qu'environ deux heures par jour, et d'ici deux mois, ce ne sera plus qu'un joli souvenir.

Il y aura aussi une autre différence, et de taille : la voiture sera équipée de six caméras qui enregistreront tout ce qui se passe à l'intérieur.

« Je vais faire l'Histoire », a-t-il dit en plaisantant. « Je serai le premier chauffeur de taxi étranger qui de plus n'est pas résident de Beijing et vient d'un pays occidental ».

La raison de l'arrivée de ce taxi pas comme les autres est que Perry Knoppert et son équipe sont en train de préparer un programme en ligne sur cette expérience unique.

Ils veulent découvrir comment les gens vont réagir quand ils découvriront un Occidental derrière le volant, qui bredouille le chinois et connait à peine son chemin pour se déplacer dans la ville.

Perry a dit qu'il bénéficiera tout de même du soutien complet de son équipe, qui suivra de près derrière. En effet, un interprète assis à l'arrière de la voiture lui traduira ce qui sera dit par le biais d'une oreillette, et de plus, un authentique chauffeur de taxi lui indiquera les directions à prendre.

A la fin de leur course, les clients seront avertis qu'ils ont été filmés pendant qu'ils étaient dans la voiture, et on leur demandera s'ils sont d'accord pour que l'équipe de production utilise les images pour le programme en ligne.

« J'ai choisi de devenir chauffeur de taxi parce que les gens qui vont apparaitre dans le programme seront tous différents », a-t-il dit. « En une courte période de temps, je pourrai ainsi connaître des gens de tous les milieux. Le taxi servira de petite fenêtre sur la Chine, la vraie, et pas la Chine stéréotypée trop souvent caricaturée en Occident ».

Il a dit être impatient de découvrir s'il parviendra ou non à rendre les passagers ouverts et à discuter avec eux.

Et il se demande aussi s'ils l'aideront à progresser en Chinois et à mieux trouver son chemin.

Il a dit que ce sera certainement drôle de voir si des gens vont sauter en dehors de son taxi et en prendre un autre s'ils sont pressés. Il a également dit qu'il attendait avec impatience de voir quelle sera leur première réaction quand ils verront que c'est un étranger qui est au volant.

Perry Knoppert a déclaré espérer que ce programme ne sera pas seulement très drôle, mais aussi intéressant, car il va jeter un coup de projecteur sur la vie des gens de Beijing, qui pour lui est une des villes les plus intéressantes et les plus importantes du monde.

« Je suis rapidement tombé amoureux de cette ville », a dit Perry, qui est arrivé à Beijing il y a un an, après que son épouse ait été mutée ici pour son travail.

« Ca fait tout juste un an que je suis ici, mais je sens déjà que Beijing est mon deuxième chez-moi. En tant qu'une des villes les plus importantes du monde, je pense que de plus en plus de personnes vont s'intéresser à cette ville fascinante. C'est pourquoi je fais ce programme ».

Le programme sera diffusé en ligne, afin que des gens du monde entier puissent le voir.

Perry Knoppert, qui est également le vice-président du bureau de Beijing d'une enterprise spécialisée dans la nutrition animale et les produits liés, espère que son divertissement aidera à rendre la Chine plus accessible aux gens de l'Occident qui pourraient avoir des idées préconçues sur le pays.

« Après que je sois arrivé ici, j'ai découvert que ce que je voyais et entendais était plutôt différent de ce que je croyais savoir », a-t-il dit. « J'espère que ce programme sera une chose très positive pour le monde afin de l'aider à connaître la vraie Chine, le peuple chinois, les taxis de Beijing et la ville de Beijing ».

Il a également dit qu'il aimerait apporter cette idée dans d'autres endroits de la Chine, afin de voir comment les habitants des autres villes pourraient réagir.

Si ce programme devient très populaire, il pourrait, a-t-il précisé, être diffusé en direct dans d'autres villes.

« Et peut-être que d'autres étrangers me rejoindront », a-t-il ajouté dans un grand sourire.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine restreint l'achat des logements pour les individus et les institutions étrangers
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI