100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 22.11.2010 08h20
La population de Beijing modérément vieillissante (rapport)

Beijing va connaître une population vieillissante au cours des cinq prochaines années, et la ville a une expérience limitée de ce phénomène, a rapporté samedi le Journal du matin de Beijing.

A la fin de l'année 2009, les seniors enregistrés à Beijing étaient de 2,27 millions, soit 18,2% de la population totale des résidents permanents de la ville, a fait savoir le rapport qui cite le gouvernement local.

Beijing deviendra une ville modérément vieillissante quand ses seniors seront 3,24 millions en 2015, selon le rapport.

Parmi les seniors enregistrés, 1,94 million, ou 85,6%, ont moins de 80 ans, et 326 000, ou 14,4%, plus de 80 ans.

Pendant les cinq prochaines années, environ 470 000 citoyens âgés à Beijing auront besoin de soins.

Selon une enquête menée par le comité du système juridique et social de la conférence consultative politique municipale, plus de 4 000 personnes interrogées, soit 24,5% veulent vivre dans une maison de retraite, un niveau beaucoup plus haut que les 4% prévus initialement par le gouvernement municipal.

Quelque 53,3% des interrogés ont indiqué qu'ils étaient prêts à vivre le crépuscule de la vie chez eux. Ce chiffre est significativement inférieur aux 90% prévus par le gouvernement local.

D'après cette enquête, 99% des citoyens locaux nés après 1980 ont annoncé qu'ils ne seront pas capables de soigner leurs parents âgés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine salue la démarche positive du Soudan en faveur d'un référendum dans le sud
Des pratiques illégales de travail à l'origine de l'incendie de Shanghai
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI