Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 01.12.2010 10h38
La couverture de soins de santé va s'étendre dans tout le pays

Le programme d'assurance-santé de la Chine -le plus grand du monde, puisqu'il concerne la couverture de plus d'1,2 milliard de personnes- va être renforcé, afin de garantir que le gouvernement paie une plus grande partie des dépenses médicales, vient de déclarer un haut responsable de la santé.

D'ici 2015, les citoyens chinois ne devraient donc avoir à payer que moins de 30% de leurs frais médicaux, en ligne avec la moyenne mondiale, a dit la semaine dernière aux médias le Vice-ministre de la Santé Zhang Mao, qui est aussi le Secrétaire du Parti au Ministère.

Afin d'atteindre cet objectif, les dépenses publiques dans le secteur de la santé seront augmentées, pour atteindre plus de 6% du PIB, soit environ 1,5% de plus que le niveau actuel, a-t-il précisé.

« A l'heure actuelle, l'offre de services médicaux est encore insuffisante pour pouvoir satisfaire le demande croissante du public pour des ressources de soins de santé de qualité, bien que moins de personnes se soient appauvries du fait de notes de frais médicaux ces cinq dernières années », a t-il dit.

Une étude officielle a en effet montré qu'en Chine, le nombre des personnes ayant dû abandonner un traitement parce qu'elles n'en avaient pas les moyens a baissé de 10% ces dernières années, en grande partie grâce à une couverture plus large de l'assurance santé.

Mais compte tenu de l'énorme population de la Chine et des politiques d'assurance-santé variées, M. Zhang a demandé au public de se montrer patient.

« Pour traiter ces problèmes, qui sont des défis communs auxquels font face tous les pays, dont la Chine, il faut du temps ».

Dans le monde, un milliard de personnes n'ont pas les moyens financiers de recourir au moindre service de santé, et les notes de frais médicaux plongent environ 100 millions de personnes dans la pauvreté chaque année, a révélé la semaine dernière l'Organisation Mondiale de la Santé dans un rapport sur le financement des systèmes de santé.

En Chine, grâce à l'établissement du Nouveau Système Médical Coopératif Rural en 2003, qui jusqu'à présent couvre près de 840 millions de personnes habitant en zone rurale, le pays se rapproche un peu plus de son objectif de couverture de soins de santé universelle en 2020, a t-il dit.

« Du fait de la taille de population rurale de la Chine, et du fait que le processus d'urbanisation prend du temps, le Nouveau Système Médical Coopératif Rural va exister encore pendant longtemps en Chine », a-t-il souligné.

Michael O'Leary, Représentant de l'Organisation Mondiale de la Santé en Chine, a de son côté pressé la Chine d'ajuster son système de sécurité sociale afin de s'assurer que tout le monde puisse avoir accès à des services de santé abordables.

Pour cela, « Nous avons besoin de contrôler l'ensemble des dépenses médicales afin d'être en mesure de soutenir les programmes d'assurance », a dit M. Zhang.

Afin de traiter le problème de l'efficacité des hôpitaux, des projets pilotes sont en cours dans environ 200 hôpitaux du pays, dans le cadre de la réforme de l'hôpital public.

De même, en dépit de scandales de corruption sporadiques mettant en cause des travailleurs médicaux, « Ce ne sont pas des ennemis de la réforme. Au contraire, nous essaierons par tous les moyens de relever leur moral et d'encourager leur engagement et leur créativité dans la réforme, afin de mieux servir les patients », a souligné M. Zhang.

« Le succès ou l'échec de la réforme est aussi entre leurs mains », a-t-il ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo présente le rapport d'activité du Comité permanent de l'APN
Alerte au tsunami suite à un séisme au Japon, mais la Chine est en sécurité
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?