Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 17.12.2010 16h05
Est-ce le moment d'abandonner Beijing en tant que capitale ?

Beijing devient-elle trop moderne pour pouvoir rester une ville vivable ? Les embouteillages et les problèmes environnementaux que connaît Beijing ont conduit certains experts à remettre sur le tapis une proposition déjà fort ancienne, c'est à dire la relocalisation de la capitale de la Chine vers le Centre ou une autre partie du Pays.

« Relocaliser la capitale dans une zone située plus à l'intérieur des terres est une étape qui émerge et qui est nécessaire pour le pays, afin qu'il puisse modifier sa structure de développement économique, orientée actuellement vers les exportations, vers une structure orientée vers la demande intérieure, ce qui est essentiel pour la Chine pour les prochaines décennies », a dit jeudi au Global Times Shen Hanyao, Président de l'Institut Economique Warton, une société de consultants basée à Shanghai.

Il soutient que déplacer la capitale vers le Centre de la Chine stimulerait grandement le développement régional d'une partie encore relativement arriérée du pays, et allègerait un déséquilibre économique croissant.

D'après lui, cela permettrait aussi de résoudre le problème de l'explosion de la croissance de la population de la capitale et celui des ressources limitées, comme l'eau potable.

« Si nous ne déplaçons pas la capitale, Beijing ne connaîtra qu'une croissance négative de son économie et de son environnement dans le futur », a dit M. Shen.

Les bonnes candidates pour la nouvelle capitale seraient les villes de Yueyang dans la province du Hunan et Xinyang dans la province du Henan, deux villes de niveau préfecture du Centre de la Chine, disposant toutes les deux d'abondantes ressources en eau et en terrains.

M. Shen a présenté son idée lors d'un forum sur l'environnement qui s'est tenu lundi.

Mei Xinyu, chercheur à l'Académie Chinoise de Commerce International et de Coopération Economique, a déclaré jeudi que le boom de la population de Beijing et sa puissante économie avaient dépassé de loin ses limites environnementales

« Si ce scénario ne change pas, déplacer la capitale sera alors la seule solution », a dit M. Mei.

Le débat sur le déplacement de la capitale n'est pas nouveau. Plusieurs universitaires avaient déjà proposé cette idée dans les années 1980 dans un contexte de pénurie de ressources.

Chen Baocun, directeur de la Chambre de Commerce de l'Immobilier à la Fédération de l'Industrie et du Commerce de la Chine Entière, avait lui aussi suggéré le mois dernier de déplacer la capitale, quelques jours après qu'un embouteillage géant ait bloqué la ville.

Mais pour Shen Guangyao, chercheur à l'Académie chinoise des Sciences Sociales, qui s'est exprimé cette idée récente de déplacer la capitale a vu le jour du fait de l'aggravation des conditions de circulation dans la ville.

« Déplacer la capitale, ce n'est pas pratique parce que cela concerne trop de personnes et d'intérêts, sans compter que le coût en serait insupportable. Et dans le même temps, cela n'aurait qu'un impact limité sur la transformation de la structure économique de la Chine », a-t-il dit.

« Ce genre de proposition n'a jamais fait partie d'un quelconque plan du gouvernement », a ajouté M. Sheng.

Il a suggéré au gouvernement municipal d'améliorer plutôt la planification urbaine de la ville et de créer des villes satelleites en périphérie pour alléger la circulation et la pression de la population sur le centre-ville de Beijing.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les IDE en hausse pour le 16e mois consécutif en novembre
La Chine souhaite que les pays concernées cessent les récriminations et stabilisent la situation dans la péninsule coréenne
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix