Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 20.12.2010 09h02
La « plus récalcitrante des maisons-clous » de Beijing enfin détruite

Une maison de 283 mètres carrés, autrefois appelée « la plus récalcitrante des maisons-clous de Beijing », a été totalement rasée samedi matin, près de cinq ans après que la démolition des maisons situées aux alentours ait débuté, a rapporté dimanche le Beijing Times.

D'après l'article, le propriétaire de la maison, Xu Jinming, a jeté l'éponge vendredi et accepté l'indemnisation proposée, dont le montant n'a pas été révélé.

La démolition de cette maison isolée située Rue Lincui, à l'extérieur du Cinquième Périphérique Nord dans l'arrondissement de Haidian, a attiré la foule, car elle était devenue un important point de blocage de la circulation aux heures de pointe, et cela depuis des années.

« Pour nous qui vivons dans le Nord, c'est vraiment une très bonne chose », a dit une femme du nom de Sun qui vit dans la communauté de Tiantongyuan. « C'est sûr que ça ira mieux sur cette route quand je passerai par là après mon travail pour retourner chez moi ».

Le gouvernement local de l'arrondissement avait commencé à raser les maisons dans la zone en 2006 dans le cadre du projet de la Rue Lincui Sud-Nord, et seule la famille Xu avait refusé d'accepter l'indemnisation de 1,8 millions de Yuans (270 453 Dollars US) pour leur maison ou pour déménager, demandant 5,8 millions de Yuans (871 460 Dollars US).

« C'est triste de quitter sa propre maison aussi soudainement », a dit M. Xu. « Je l'avais construite en 1991 de mes propres mains, et en fin de compte j'ai dû lui dire adieu ».

La famille Xu vit désormais dans un appartement d'une communauté située à proximité, pour un loyer mensuel de 2 500 Yuans, après quatre ans de lutte.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'Inde conviennent de sauvegarder la paix sur la frontière
Chine : les IDE en hausse pour le 16e mois consécutif en novembre
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo