Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 11.01.2011 08h31
Pourquoi les acheteurs de logements en Chine ont-ils de plus en plus recours au divorce ?

Un nombre record de divorces a été enregistré l'année dernière à Nanjing.

Beaucoup pensent cependant que les 25 000 séparations officialisées en 2010 (40 % de plus que l'année précédente) sont dues aux restrictions sur l'achat de logements adoptées par cette ville de l'est du pays.

Selon un sondage internet rapporté par le Jinling Evening News, 64 % des habitants de Nanjing se disent prêts à divorcer, bien qu'heureux en couple, afin d'acheter un deuxième appartement à prix réduit.

En effet, alors que les acheteurs faisant acquisition d'un premier appartement de 90 m² ou plus n'ont besoin que d'un apport initial de 30 % et bénéficient d'une réduction de 15 % sur les taux d'intérêt, les foyers achetant un deuxième logement doivent débourser un acompte d'au moins 50 % et s'acquitter de taux d'intérêt de 10 % supérieurs. Ces restrictions ont été adoptées l'année dernière afin de lutter contre la spéculation immobilière.

Les couples qui divorcent peuvent ainsi acquérir deux logements en tant que premier achat, et se remarier ensuite.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence