Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 19.01.2011 08h51
Projet de loi pour le don d'organes

À Shanghai, les organes de corps légués à la science pourront bientôt profiter aux personnes en attente d'une greffe.

Le congrès du peuple de Shanghai, le corps législatif de la municipalité, a inscrit au calendrier un amendement à la loi sur le don de corps.

Cette décision fait suite à une proposition du Dr Zhu Tongyu durant la session annuelle du comité de Shanghai de la Conférence consultative politique du peuple chinois.

Zhu a effectivement appelé la municipalité à autoriser la greffe d'organes importants issus de corps légués à la science, notamment foies, reins et cœurs.

À l'heure actuelle, seuls les dons de cornées sont autorisés, tandis que le reste du corps est utilisé pour la recherche médicale et l'enseignement.

Les proches parents de personnes en attente d'une greffe sont encouragés à faire don d'un rein ou d'une partie de leur foie. Les hôpitaux possèdent également leurs propres sources d'approvisionnement pour les organes, mais aucun réseau unifié n'existe à ce jour.

À Shanghai, entre 2001 et juin 2010, 29 064 personnes s'étaient enregistrées pour faire don de leurs corps ou simplement de leurs cornées. Quelque 5 422 corps ont ainsi été légués à la science.

Bien que le nombre de donneurs soit en hausse, la législation actuelle n'offre pas la possibilité de donner ses organes. Ceci est un gaspillage, explique la proposition de Zhu, chirurgien spécialisé dans la greffe de reins à l'hôpital Zhongshan.

Des responsables de la Croix rouge de Shanghai, dont les prérogatives couvrent notamment le don d'organes dans la municipalité, ont déclaré que des régions comme Shenzhen et Wuhan ont déjà légiféré dans ce sens, et qu'il est temps que Shanghai en fasse de même.

« De nombreux donneurs enregistrés auprès de la Croix rouge ont émis le souhait d'offrir leurs organes pour sauver des vies », précise Zhou Xianglan, l'une des responsables de l'organisation.

« Le don d'organes est une façon plus directe de sauver des vies que de léguer son corps à la science », a-t-elle ajouté.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine soutient une plus grande représentation des pays en développement dans le Conseil de sécurité de l'ONU
1,5 million de Chinois participent à l'Examen national d'entrée de 3eme cycle
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes