Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 20.01.2011 16h09
Après six jours et 2 000 km en moto, une mère retrouve son fils sain et sauf

Hantée par un affreux cauchemar, une femme vient de faire 2 000 km à moto en six jours entre Chongqing, dans le Sud-ouest de la Chine, et sa maison, dans la province du Zhejiang, dans l'Est du pays, dans le seul but de s'assurer que son petit garçon de six ans allait bien.

Li Chunfeng, âgée de 29 ans, n'a dormi que quatre heures par jour et s'est nourrie de pain et de nouilles instantanées lors de son long périple pour retrouver son fils, qu'elle a laissé chez elle quand il avait un an pour aller, en compagnie de son mari, chercher du travail à Chongqing, a rapporté le 19 janvier le Chongqing Evening News.

Elle s'était réveillée en pleurs le mois dernier après un horrible rêve dans lequel elle avait vu son fils se battre contre des rats sous la pluie pour grapiller de la nourriture. Et même si ses parents l'avaient rassurée, disant que rien de mauvais n'était arrivé, la peur avait tout de même pris le dessus.

Elle a donc voulu prendre un train pour rentrer chez elle, avant de se rendre compte qu'elle n'avait pas les moyens d'acheter un billet. Elle a donc sauté sur sa moto d'occasion nouvellement achetée, et s'est habillée d'une veste bleu foncé et d'un pantalon noir pour ressembler davantage à un homme et assurer ainsi sa protection. Elle n'a même pas pris le temps de demander son salaire au patron du restaurant où elle travaillait avant de partir.

Le voyage de retour n'a pas été un chemin jonché de roses. Ayant abandonné l'école à la fin du primaire, Li Chunfeng a dû demander son chemin aux autres, ne sachant comment lire une carte. Elle a dit que, souvent, elle s'appuyait contre un rocher ou un arbre pour dormir après une course de six heures épuisante. Le troisième jour, elle a souffert de terribles maux de tête et a dû faire une pause dans une auberge, ce qui lui a coûté 20 Yuans (3 Dollars US).

Elle se reposait souvent le jour, parce qu'il y avait moins de circulation la nuit, ce qui lui permettait de rouler plus vite. Li Chunfeng a précisé qu'elle ne buvait qu'une demi-bouteille d'eau par jour, afin de réduire le temps nécessaire pour aller aux toilettes. Le pain, les nouilles instantanées et les chewing-gums ont constitué sa source d'énergie. Elle a précisé avoir mâché 19 morceaux de chewing-gum pour dissiper la fatigue. Enfin, quand elle a finalement aperçu son petit garçon à l'école, elle a hésité un moment, ayant du mal à croire qu'elle avait réussi. Puis elle a pleuré avant de le serrer très fort contre elle, a dit l'article.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Quel moteur que l'amour!
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine approuve un projet de réglementations pour mieux protéger les propriétaires
La Chine poursuivra les exportations des terres rares, envisageant la mise en place de quotas annuels
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes