Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.01.2011 08h20
Pas d'augmentation pour les employés de Carrefour Shanghai

Selon le National Business Daily paru vendredi, Carrefour China Inc. a refusé d'augmenter les salaires de ses 6 000 employés à Shanghai.

« Les salaires à Carrefour (Shanghai) n'ont pas été augmentés, et ce, pendant 11 ans, entre 1998 et 2009. Ce n'est qu'en 2010 que la situation a changé lorsque le salaire minimum à Shanghai a été réévalué », a rapporté le journal, citant une source anonyme, employée dans le passé à Carrefour comme responsable des ressources humaines pour plusieurs branches de la ville de Shanghai.

Cette même source a expliqué que Carrefour comptait 20 magasins à Shanghai (le site officiel de Carrefour n'en mentionne que 19). Les gestionnaires d'approvisionnement, qui représentent 30 % de la masse salariale touchent le salaire le plus bas. Le salaire actuel des gardes de sécurité et du personnel de caisse, représentant 40 % du personnel total, s'élève en moyenne à 1 160 yuans.

Carrefour n'a pas souhaité répondre aux questions des journalistes.

Cette affaire a été classée comme l'une des 10 informations les plus importantes de l'année 2010 concernant le secteur de la vente au détail par un site spécialisé, linkshop.com, qui a souligné qu'il était certain que le secteur de la vente au détail payait très mal ses employés et qu'il n'était pas surprenant d'y observer un taux de départ de 20 %.

Le syndicat municipal de Shanghai avait essayé de négocier une convention collective en 2008, mais sans succès, écrit le journal.

Au contraire, le géant de la restauration rapide américain KFC a signé sa première convention collective sur la partie continentale de Chine avec ses employés de Shenyang, la capitale du Liaoning, en juin 2010.

Selon cette convention, plus de 2 000 employés travaillant dans les 66 restaurants KFC et Pizza Hut sous la marque Yum !Brands Inc. à Shenyang ont droit à un salaire minimum de 900 yuans (131,70 dollars) au lieu de 700 yuans auparavant.

Afin de suivre la même voie, Carrefour serait contraint de débourser chaque mois 1,2 million de yuans supplémentaire pour ses magasins de Shanghai, soit 14,4 millions de yuans par an, estime le journal. La somme totale à l'échelle du pays ferait exploser les dépenses de l'entreprise française.

Carrefour comptait 176 supermarchés à travers la Chine fin 2010, rappelle le journal.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Funérailles de l'ancien dirigeant militaire chinois Liu Huaqing
Wen Jiabao appelle à des efforts pour lutter contre la sécheresse et garantir la production agricole
La Chine a signé des listes d'achat pour près de 100 milliards de dollars ces deux derniers mois
La cohue des transports de la Fête du Printemps fait-elle partie de la culture chinoise ?
La « révolution de jasmin » est due à la rancune de la population et à la lutte pour le pouvoir
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne