Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 17.02.2011 08h21
Les travailleurs migrants peinent pour trouver un emploi

Alors que Shanghai semble souffrir d'une sérieuse pénurie de main-d'œuvre, de nombreux travailleurs migrants semblent rencontrer de plus en plus de difficultés pour trouver un emploi correct dans la ville.

Jia, ouvrier de 36 ans originaire de la province du Guizhou, a commencé à chercher du travail dès son arrivée, il y a un mois de cela. Jusqu'à aujourd'hui, ce fut sans succès.

Bien que les opportunités d'emplois soient nombreuses dans la ville, le plus gros obstacle rencontré par Jia est le manque d'informations disponibles pour les chercheurs d'emplois novices tels que lui, qui ne peuvent se prévaloir d'aucunes études ou qualifications.

Les centres de placement du gouvernement, dont le service est gratuit, demandent en effet aux migrants des preuves de leurs qualifications ou des papiers officiels, que nombre d'entre eux ne sont pas en mesure de produire. Les agences de placement privées sont pour leur part susceptibles de demander une forte commission, déduite du salaire, ou alors d'exiger le paiement de frais préalablement à leur prestation.

« Je suis actuellement dans l'incertitude, il est très difficile de trouver un bon emploi », a déclaré Jia hier au Shanghai Daily, lors d'une foire de l'emploi organisée pour les travailleurs migrants dans le district Minhang.

En raison du coût élevé de la vie dans la métropole, Jia espérait toucher un salaire supérieur à 2 000 yuans (303 dollars par mois), mais la plupart des entreprises qui étaient prêtes à l'embaucher lui ont offert moins que cela.

En tant que nouveau chercheur d'emploi dans la ville, Jia admet qu'il n'a pas la moindre idée de comment procéder, ni des endroits où chercher. À Shanghai, la plupart des entreprises et usines font circuler les offres d'emplois par l'intermédiaire des centres de placement du gouvernement ou des agences privées.


[1] [2]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence