Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 23.02.2011 17h39
Des suspects taïwanais dans une affaire d'escroquerie téléphonique sont interrogés à Beijing

La police de Beijing a interrogé 14 personnes de Taiwan impliquées dans une affaire transnationale d'escroquerie par téléphone, a confirmé mercredi un porte-parole de la partie continentale de Chine.

La police de la partie continentale a maintenu d'étroits contacts avec celle de Taiwan pour cette enquête, a indiqué Yang Yi, le porte-parole du Bureau du Conseil des Affaires d'Etat pour les affaires de Taiwan, lors d'une conférence de presse régulière.

La police de la partie continentale a escorté, début février, 24 suspects dont 14 résidents taïwanais de retour des Philippines.

Les 24 suspects sont impliqués dans une série d'escroqueries par téléphone d'un montant de 140 millions de yuans (21 millions de dollars) depuis octobre 2010. Ils auraient escroqué plus de 450 personnes dans 21 provinces, régions autonomes et municipalités de la partie continentale.

"Les autorités de la partie continentale communiqueront avec la partie taiwanaise par un moyen approprié au sujet du développement de cette affaire", a souligné M. Yang.

Les autorités de la partie continentale souhaitent que les deux parties traitent cette affaire d'une manière appropriée afin de maintenir un développement pacifique des relations à travers le détroit, de protéger les échanges et les bénéfices des populations de deux côtés et ainsi de faire progresser la coopération judiciaire, a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao et Wen Jiabao ordonnent aux autorités concernées de faire tout leur possible pour assurer la sécurité des Chinois en Libye
La Chine va renforcer la prévention des maladies infectieuses durant le printemps et l'été
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence