Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.02.2011 18h10
Les crimes commis par des jeunes travailleurs migrants suscitent la préoccupation du public

Les travailleurs migrants nés après l980 ont commis près d'un tiers des crimes perpétrés l'année dernière en Chine, selon le dernier rapport d'analyse.

Ce groupe de 100 millions de personnes ne représente que 7% de la population totale de la Chine, a rapporté vendredi le quotidien anglophone China Daily.

Le rapport, publié par l'Académie des Sciences sociales de Chine, montre que cette part de la population commet un nombre disproportionné de crimes, car elle est confrontée à la discrimination, l'injustice et à de multiples difficultés en ville.

"La discrimination et l'exclusion, les difficultés de l'emploi et de l'éducation, l'injustice du traitement économique et politique, l'insuffisance des secours et de la sécurité sociale et les différences culturelles sont les causes de ce taux élevé de la criminalité au sein de ce groupe", a indiqué le journal.

Le rapport a également détaillé les crimes les plus souvent commis par ces jeunes travailleurs migrants : le vol, les crimes sexuels et l'appartenance à des groupes de délinquants. La plupart des criminels sont âgés de moins de 25 ans et la tendance montre que les délinquants sont de plus en plus jeunes.

Face à ce problème, le Conseil des Affaires d'Etat a publié une directive pour promouvoir la coordination du développement rural et urbain en janvier 2010. La directive requiert spécifiquement que des mesures soient prises en faveur de l'urbanisation de la nouvelle génération des travailleurs migrants, selon le quotidien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'«Année de la Jeunesse » Chine-UE s'est inaugurée à Beijing
Hu Jintao et Wen Jiabao ordonnent aux autorités concernées de faire tout leur possible pour assurer la sécurité des Chinois en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence