Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 02.03.2011 08h21
OMS : la Chine respecte les normes de réglementation pour les vaccins

La dernière évaluation de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) montre que la Chine respecte les critères internationaux de vaccination, a annoncé mardi Lahouari Belgharbi, un représentant de l'OMS.

Les autorités de la régulation chinoises, représentées par l'Administration nationale des Produits alimentaires et pharmaceutiques de Chine (APAP), sont reconnues par l'OMS comme "fonctionnelles" dans le domaine de la vaccination, a fait remarquer Lahouari Belgharbi, scientifique du Département des Vaccins et Produits biologiques de l'OMS, au cours d'une conférence à Beijing.

"Les producteurs de vaccins chinois peuvent désormais soumettre leur demande de pré-autorisation à l'OMS", a-t-il déclaré.

Un groupe de l'OMS, conduit par M. Belgharbi, a mené une évaluation en décembre dernier sur le fonctionnement de l'APAP à cet égard.

La Chine est le 36e pays producteur de vaccins dont le système de régulation a été évalué et approuvé par l'OMS, a-t-il fait savoir.

"Le pays produit une grande quantité de vaccins qui correspondent aux critères internationaux. Il pourrait répondre largement aux besoins de vaccins dans le monde entier", a indiqué le représentant de l'OMS en Chine, Michael O'Leary.

Selon un communiqué publié sur le site Internet de l'OMS, cette évaluation permettra de vendre des vaccins produits en Chine, par l'intermédiaire des agences des Nations unies, dans les pays en développement.

La Chine compte aujourd'hui 36 usines qui produisent 49 types de vaccins contre 27 maladies. La capacité annuelle de production a atteint environ 1 milliard de doses, d'après les chiffres de l'APAP.

La Chine avait échoué à l'évaluation de l'OMS en 1999, 2001 et 2005.

"L'approbation de l'OMS cette fois-ci montre les efforts fournis dans ce domaine et garantit la qualité de nos vaccins", s'est félicité le directeur de l'APAP, Shao Mingli.

Un nouveau code de Bonnes pratiques de fabrication (Good Manufacturing Practice, GMP), adopté par l'administration chinoise, est entré en vigueur mardi 1er mars. Ce nouveau code, en conformité avec les normes internationales, va mettre en place des exigences plus rigoureuses dans la production des vaccins, afin d'assurer leur qualité.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence