Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 03.03.2011 13h49
La population migrante atteint 221 millions de personnes en Chine

La Chine comptait 221 millions de migrants en 2010. La nouvelle génération devient progressivement la principale composante de ce groupe. Une tendance claire montre que les travailleurs déracinés migrent à présent avec leur famille et s'établissent dans leur région d'accueil. Ils réclament de plus en plus ardemment l'égalité d'accès aux services publics fondamentaux. Ces informations ont été révélées par Li Bin, présidente de la Commission d'État pour la démographie et le planning familial, lors d'une conférence nationale qui s'est clôturée le 1er mars.

Lors de cette manifestation intitulée « Conférence sur le renforcement et l'innovation dans la gestion des services pour la population migrante et la mise en place d'un mécanisme considérant le pays entier comme un seul échiquier », Mme Li a indiqué qu'à l'heure actuelle, on observe de nouvelles évolutions dans les mouvements migratoires et les répartitions géographiques. La population migrante est motivée par la recherche d'emploi et ses revenus s'améliorent. Mais la protection de leurs droits et intérêts légitimes reste insuffisante. Les problèmes des personnes âgées laissées seules à la campagne, les difficultés des femmes et enfants dans la vie quotidienne ne sont pas à négliger. La majorité des migrants souhaitent s'intégrer dans la société locale. La nouvelle génération en particulier, plus dynamique et désireuse de s'intégrer, cherche activement des revenus plus élevés. En grande partie en âge de fonder une famille, ils ont de plus en plus besoin des services publics relatifs au planning familial et aux soins de maternité.

Les mouvements migratoires ont changé. Il y a relativement une plus grande concentration de migrants dans les régions des deltas du Yangtsé et de la rivière des Perles, autour de la mer de Bohai, et dans le Nord-ouest. Aussi, renforcer les prévisions, la programmation et la gestion de la répartition géographique des migrants s'avère de plus en plus important. Le réseau de gestion du planning familial pour la population migrante à l'intérieur du pays se perfectionne progressivement. Des structures administratives ou parapubliques de gestion ont été mises en place dans plus de 90 % des villes de niveau supérieur au niveau préfectoral et dans plus de 80 % des districts. L'an dernier, en concertation avec les ministères des Finances, des Ressources humaines et de la Protection sociale, la Commission d'État pour la démographie et le planning familial a mené des expériences pilotes sur la gestion des services destinés à la population migrante et sur l'égalité d'accès aux services publics fondamentaux dans 49 villes du pays.

Li Bin insiste qu'il convient de changer de vision, mettre l'humain au premier plan et donner la priorité aux services pour faire profiter des résultats de la réforme et du développement cette population qui se chiffre en centaines de millions. Elle a appelé à perfectionner les mécanismes, à considérer l'ensemble du pays comme un échiquier, et à mieux gérer la répartition démographique des migrations. Elle a aussi appelé à la résolution des problèmes relatifs aux personnes âgées isolées, et à la place des femmes et enfants dans la société.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence