Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 10.03.2011 16h12
Pas de voiture, pas d'appartement ? Pas de femme !

Une vidéo musicale amateur faite par un groupe de femmes célibataires « d'un certain âge » a provoqué une énorme controverse au sujet de ses paroles, qui incitent les hommes à acheter voitures et appartements, comme étant des conditions de leur acceptation au mariage.

Ces soit-disant « beautés dorées d'un certain âge », en fait de jeunes femmes attirantes approchant de la trentaine, ont intitulé leur vidéo « Pas de voitures, pas d'appartements », le même titre qu'une chanson rendue populaire l'année dernière par un chanteur homme, mais avec des paroles différentes.

Là où lui se plaignait du stress dont souffrent les hommes, dont on attend qu'ils offrent voiture et appartement avant le mariage, ces demoiselles font elles l'éloge de ce fait.

Dans cette vidéo, ces jeunes femmes, « d'un certain âge » parce que des femmes de 25 à 30 ans seraient normalment déjà mariées, se présentent en vêtements sexy dans la rue, ou à demi nues sur un lit, en chantant : « Le rêve des femmes, ce sont les voitures et les appartements, sans eux, n'espérez même pas pouvoir nous attirer... ».

L'une d'entre elle, portant un iPad, et une autre, se tenant à proximité d'une Porsche, chantent : « J'ai une voiture et j'ai aussi un appartement, mais si vous les hommes n'en avez pas, alors ne nous approchez pas, parce que nous ne sommes pas vos mères ».

Cette vidéo s'est rapidement diffusée sur internet sur Sina.com et a été transférée au moins 4 000 fois le jour même de son chargement, le 8 mars, Journée Internationale de la Femme.

Elle a immédiatement déclenché un débat en ligne sur le fait de savoir s'il est vraiment bon que la femme pourchasse les biens matériels au nom de l'amour, avec des milliers de commentaires qui ont été laissés sous la vidéo.

Certains ont dit que ces femmes sont trop vénales, d'autres les ont critiqué, leur reprochant de chercher auprès des hommes un soutien financier plutôt que de l'amour.

« Pas étonnant qu'elles commencent à vieillir mais qu'elles soient encore célibataires. Leur dévotion éhontée envers l'argent me donne la nausée », voici ce qu'on pouvait lire sur l'un des commentaires.

« Elles sont juste bonnes à jouer les maîtresses d'hommes riches, parce que tout ce qu'elles veulent, ce sont des appartements et des voitures ».

Certains commentaires se sont toutefois rangés du côté de ces femmes, disant apprécier leur franchise et leur courage de dire tout haut « les pensées intérieures cachées des femmes chinoises ».

Un de ces commentaires typiques a ainsi dit : « Je trouve qu'il n'y a rien de mal à ce qu'une femme soit réaliste. Nous avons toutes des désirs de possession matérielle, mais nous les tenons tout simplement secrets au fond de notre coeur ».

L'auteur de la vidéo a déclaré qu'elle aussi était une femme célibataire d'un certain âge. Elle a dit que si elle n'est pas encore mariée, c'est parce que les hommes chinois sont trop pauvres pour lui offrir ce qu'elle veut.

Certains hommes ont quant à eux écrit que cette vidéo était le reflet exact des désirs réels des femmes.

La chanson originale sur laquelle la vidéo s'est basée avait été mise en ligne l'année dernière et était rapidement devenue populaire.

Dans cette chanson, le chanteur mettait en exergue la pression que subissent les hommes, sommés de faire preuve de leur richesse avant de pouvoir prétendre trouver une femme.

Il chantait que c'était « ridicule » que ce fait devienne incontournable avant le mariage.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?