Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 17.03.2011 13h44
Les habitants de Beijing se ruent vers les cours de survie en cas de séisme
Les visiteurs apprennent comment évacuer une rame de métro lors d'une simulation de séisme au Musée Chinois de l'Incendie, mercredi. Le nombre des visiteurs est en hausse depuis les récents désastres au Yunnan et au Japon.

Un musée de Beijing qui possède un simulateur de séisme et offre des conseils de survie en cas de catastrophe reçoit une foule de visiteurs depuis les derniers tremblements de terre dévastateurs du Yunnan et du Japon la semaine dernière.

Le personnel du Musée Chinois de l'Incendie, dans le District de Xicheng, a dit avoir reçu un nombre record de visiteurs dimanche dernier ; 700 personnes sont en effet venues, dont plusieurs groupes, et près de 200 personnes individuelles ont déjà réservé une entrée pour le week-end qui vient.

Les parents et les enfants forment la plus grande partie des visiteurs, a dit à Metro Hao Ziqiang, responsable de la communication du musée, ajoutant : « La plupart des visiteurs s'intéressent essentiellement à notre simulateur de séisme ».

Bien que le musée ne sera pas complètement ouvert avant quelques mois, plusieurs expositions interactives et multimédias sont déjà au point et fonctionnent déjà, dont un simulateur à mouvements qui recrée une scène de bar lors d'une secousse de magnitude 7.0. D'autres zones d'exposition proposent des conseils pour survivre à un incendie et quel extincteur utiliser lors de situations différentes.

« On nous a dit de nous cacher sous notre bureau si un tremblement de terre intervient, mais j'ai eu tellement peur au début que j'ai oublié ce qu'il fallait faire », a dit Yuan Xiaomin, serveuse à l'Hôtel You'anmen, peu après avoir fait l'expérience du simulateur mercredi.

La petite Wang Wanting, âgée de six ans, est venue avec sa grand-mère, âgée de 65 ans. Elle a dit à Metro qu'elle a appris le « triangle de la vie », une technique de survie qui comporte l'utilisation de meubles pour bloquer la chute de débris.

Au Musée de la Sécurité Publique du District de Haidian, qui possède des installations similaires sur le thème des catastrophes, un réceptionniste du nom de Li a dit que les téléphones « n'ont pas cessé de sonner ces derniers jours ».

Le musée est cependant dermé depuis janvier pour rénovation.

« Au Japon, il y a beaucoup de musées qui apprennent aux gens comment se comporter en cas de catastrophe naturelle », a ajouté M. Hao, du Musée Chinois de l'Incendie.

« Ils apportent beaucoup. Cela a pour conséquence que les gens peuvent réagir rapidement si une catastrophe arrive ».


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Trés bien rediger,?a va m"aider pour mon exposé.
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 31 décembre
Une envoyée spéciale du président chinois se rendra prochainement dans cinq pays d'Asie centrale
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis