Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 18.03.2011 09h02
Les habitants du Guangdong, de Nanjing et du Zhejiang se ruent sur le sel d'iode à cause de rumeurs

Récemment, des rumeurs sur l'impact en Chine de la radioactivité nucléaire au Japon ont suscité un mouvement de panique parmi les habitants des provinces côtières. Selon ces rumeurs, la radiation nucléaire au Japon polluera la mer. Par conséquent, le sel produit après cette crise ne pourra plus être consommé, et seul le sel d'iode peut prévenir les conséquences sanitaires de la radioactivité. Le Guangdong, le Jiangsu et le Zhejiang ont connu une ruée vers le sel alimentaire qui a donné lieu à une augmentation de prix chez certains marchands. Un paquet de sel coûte plus parfois de 10 yuans.

A ces rumeurs, les experts du Centre de contrôle des maladies du Guangdong rétorquent que la mer polluée par la radiation nucléaire dépend de l'aggravement de la crise nucléaire au Japon, mais que les contrôles actuels sont rassurants. Le Guangdong se situe loin du Japon, il est peu possible que la mer soit polluée. La plupart du sel produit en Chine est minéral, le sel de mer représente moins de 20% de la production totale. Même au Guangdong, seul un tiers du sel alimentaire vient de la mer. De plus, les ressources en sel minéral en Chine sont riches, le pays n'aura aucun problème d'approvisionnement.

Selon Feng Qiming, porte-parole du bureau du sel de la province du Guangdong, la province a mis en place un plan anti-crise face à l'apparition de la ruée vers le sel dans certaines villes. Maintenant, la réserve de sel alimentaire au Guangdong est suffisante pour assurer une consommation de trois mois.

Comme Yang Jun, responsable de la société Hualian du Zhejiang l'a dit, les habitants se sont rués sur le sel alimentaire dans certains de leurs supermarchés hier après-midi. Le soir venu, on ne trouve plus de sel alimentaire sur les étalages. Mais il a expliqué que le stock n'était pas en rupture. A cause de la circulation et de la pénurie de main-d'œuvre, le sel alimentaire ne pouvait pas être mis sur les étalages dans les temps. La pénurie est temporaire.

Xu Zhengqiang, directeur du bureau de contrôle de radiation du Centre de contrôle environnemental de Ningbo, a dit que la radiation nucléaire n'exerçait une influence que sur la région maritime très proche du Japon et qu'avec une concentration très importante. « La mer contient elle-même des substances radioactives. Il n'est pas possible que la radiation nucléaire de la centrale du Japon pollue le Pacifique. En plus, le courant chaud japonais du sud vers le nord est un courant principal de la région côtière du sud-est du Japon. Il ne va pas arriver en Chine en contournant le Japon ». Selon lui, l'observation réalisée par la ville de Ningbo sur les données de radiation nucléaire est normale.

Les départements sanitaires à tous les échelons du Zhejiang ont mis en service aujourd'hui la ligne verte d'information 96301 afin de répondre aux questions de leurs citadins.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine alloue 35 milliards de yuans pour la construction de H.L.M.
Le président chinois souligne l'importance de l'innovation technologique face à la compétition globale
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population